Accueil

2.200 EUROS PAR MOIS! LES MAIRES DE BARCELONE ET MADRID ONT BAISSE LEUR SALAIRE DE 60%

Audrey Duperron www.express.live

Certains des maires de gauche élus en Espagne au mois de mai ont débuté leur mandat avec un geste hautement symbolique : ils ont décidé de baisser leur salaire. Pour le journal La Vanguardia, le signal qu’ils envoient à la population est capital :

« La maire de Barcelone, Ada Colau avait promis au cours de sa campagne électorale qu’elle baisserait significativement son  propre salaire. Ce faisant, elle suit donc le code éthique du parti barcelonais en Comu, la plate-forme politique pour laquelle elle a fait campagne.

Le nouveau maire de Madrid, Manuela Carmena, a annoncé qu’elle aussi allait réduire son salaire de façon importante. Ces réductions de salaire de 110.000 à 43.000 euros par an à Barcelone (2.200 euros nets par mois), et de 100.000 à 40.000 euros bruts par an à Madrid, sont un gigantesque pas en avant pour la gauche. (…)

D’autres économies, par exemple la réduction de l’utilisation des voitures officielles et d’autres dépenses, donnent le bon exemple à une population qui a souffert intensément des effets de la crise ».

En Belgique, la rémunération des bourgmestres et échevins est fixée par la loi, et au 29 février 2012, le traitement des bourgmestres a été fixé entre 2.784 et 10.577 euros bruts par mois, en fonction du nombre d’habitants de leur commune. Ainsi, les bourgmestres de Liège (Willy Demeyer), de Charleroi (Eric Massin) ou encore d’Anvers (Bart de Wever), perçoivent-ils des émoluments annuels de l’ordre de 127 KEuros. Les échevins perçoivent un pourcentage de cette somme, qui équivaut à 60% pour les communes de moins de 50.000 habitants, et de 75% pour les communes avec une population supérieure à ce seuil.

En outre, bourgmestres et échevins peuvent prétendre à des congés payés (de l’ordre de 65% à 92% de leur traitement brut mensuel) et à une prime de fin d’année, et ils sont indemnisés pour les dépenses qu’ils engagent dans le cadre de leur charge.

Pages