Accueil

7.500 euros de salaire mensuel par ci, 80% de sursalaire mensuel par là !

7.500 euros de salaire mensuel par ci, 80% de sursalaire mensuel par là !

   Non, mais de qui se foutent certains élus martiniquais ?

   Tout un chacun a entendu parler ces derniers jours du sévère rappel à l'ordre que vient de faire la Chambre Régionale des Comptes à la municipalité PPM du Marin dont le déficit du compte administratif de 2016 dépasse allègrement les deux millions et demi d'euros. Parmi les reproches qui sont adressés à Rodolphe DESIRE, le premier édile, il y a, entre autres, la rémunération excessive des contractuels et le trop grand nombre de recrutements de personnels de Catégorie C. A la limite ou plutôt à sa décharge, on pourrait dire que c'est une manière de soulager un peu les souffrances de ses administrés et de diminuer le taux de chômage dans sa commune.

   Tous les maires agissent un peu de la même manière et comment le leur reprocher quand on sait que l'économie de la Martinique est purement factice ? Encore qu'à l'époque de la construction de la Marina du Marin, à laquelle s'était vivement opposée l'ASSAAUPAMAR, Rodolphe DESIRE avait clamé qu'on allait voir ce qu'on allait voir et que contrairement à l'idée idiote des écologistes qui voulaient faire de la baie semi-fermée du Marin une ferme aquacole, sa marina entraînerait la création de dizaines, voire de centaines d'emplois pour, non seulement ses administrés marinois mais aussi pour tous les Martiniquais. Deux décennies et demi plus tard, ces prédictions mirobolantes ne semblent pas être au rendez-vous si l'on en juge d'abord, par le sévère rappel à l'ordre de la Chambre Régionale des Comptes et ensuite, par l'origine des personnes qui, dans et autour de cette marina, en sont les principaux bénéficiaires.

   Bref...

   Ce qui est par contre choquant, voire scandaleux dans ce rapport c'est que la Chambre régionale des comptes exige de Rodolphe DESIRE (PPM) qu'il mette immédiatement fin à l'illégalité de la rémunération du collaborateur du cabinet dont l'indice de paiement est supérieur de 80% à l'indice le plus élevé de l'emploi administratif de la commune !!! Vous avez bien lu ! Vous ne rêvez pas : "de 80% supérieur". Cela ne vous rappelle rien dans l'actualité de notre chère île aux fleurs fanées ? Allez, un petit effort de mémoire, les amis ! Ben oui, quoi, d'abord le salaire faramineux (7.500 euros mensuels) du directeur du Parc Naturel Régional de la Martinique et surtout la prime mensuelle de 1.700 euros que lui a attribué début décembre 2015 l'ex-Conseil Régional dirigé alors par le PPM en la personne de Serge LETCHIMY. Début décembre et donc comme par hasard juste avant les élections de la CTM qui virent la défaite du PPM/EPMN. Vous avez dit bizarre ? Plus scandaleux encore : cette seule prime est supérieure au salaire mensuel de...50% des employés du Parc Naturel de la Martinique. Et pourtant ce directeur trouve pour le défendre à cors et à cris les grands défenseurs de la classe ouvrière et de l'écologie souverainiste !!!

   7.500 euros mensuels par mois par ici, 80% de sursalaire par là ! BRAVO LES GARS !

   Comment vous dites déjà ? "Le travail des Martiniquais c'est la chance de la Martinique".

   LOL, comment disent, eux, les jeunes !...

Commentaires

Véyative | 06/10/2017 - 22:01 :
Le secret sur l'illégalité de ce salaire aurait été bien gardé si le maire avait évité le déficit de sa commune. Ah combien de cas demeurent encore cachés? Vive l'alternance en politique, en restant trop longtemps au pouvoir, c'est la porte aux dérives.

Pages