Accueil

A s'entourer de médiocres et d'arrivistes, on finit par...

A s'entourer de médiocres et d'arrivistes, on finit par...

   Toute ressemblance avec une réalité tragi-comique actuelle se déroulant dans une des nombreuses îles des Indes Occidentales serait pure coïncidence. Surtout dans la fameuse île aux fleurs (fanées), selon l'expression coloniale ou île aux iguanes selon les ex-autochtones caraïbes.

  Quand Dieu, le Hasard, le Destin ou Dame Nature vous a conféré du charisme et que l'on devient chef, on a une alternative et une seule :

   . soit s'entourer de gens compétents, intellectuellement solides, mais qui pourront, de temps à autre, vous contester sur tel ou tel point ;

   . soit s'entourer de médiocres et de nuls, doublés (es) d'arrivistes qui n'ouvriront jamais la bouche pour vous contester tant que vous êtes fort, mais qui, tapis dans l'ombre, comme des chacals qu'ils et elles sont, attendront votre moindre faux-pas pour vous planter un couteau dans le dos.

   De votre choix de départ dépendra votre Destin.

   Ou sé an gran-nonm ! Ou fè chwa'w, enben asimé'y atjelman !...

   

Pages