Accueil

AIRBUS : TRAGÉDIE ÉVITÉE DE JUSTESSE POUR L'AFRIQUE




..

 

..........Par les temps qui courent mieux vaut circuler à dos de chameau qu'en avion. Que penser des souvenirs de Copacabana des 228 passagers du vol Rio de Janeiro vers Paris qui s'est abîmé en mer. Il y aura bien une enquête de dix années qui conclura au grand soulagement des familles que seule la fatalité a été textuellement enregistrée sur les boites noires.

 

..........Heureusement le cas est rare et c'est allègrement que la France a affrété deux airbus A 319 pour transporter toute la fine fleur des indéfectibles amis de l'Afrique, et ce depuis les indépendances, aux obsèques d'un des modèles de la démocratie que nous avons installée en Afrique car la France avant de partir aux indépendances a inculqué les principes démocratiques de base qui étaient les siens du moins tels qu'ils convenaient à des nègres, pouvoir monarchique et héréditaire, interventions militaires et fructueux contrats, comptes présidentiels en Suisse, la liste, vous la connaissez. Il n'y eut que ce quasi-analphabète de Sékou Touré qu'avait appris le sens du mot indépendance sur un petit Larousse illustré

 

..........Ils étaient tous là. 2 Présidents de la République, Jacques Chirac et Nicolas Sarkosy, ses « 40 conseillers   Afrique » ; véridique ! Tous les mafieux Le Flock Prigent, le fils Foccart. Tous recueillis sur la dépouille d'Omar Bongo, dans des odeurs d'encens et de pétrole. Bref la France reconnaissante était là, dans sa tradition aussi malgré les ruptures annoncées.

 

..........Pour mémoire le Président sénégalais et académicien français, Léopold Sédar Senghor, accessoirement agrégé de grammaire, poète et co-fondateur du mouvement de la négritude, avait eu droit pour ses obsèques à la seule présence du pâle Roland Forni, Président de l'assemblée nationale d'alors, le 22 décembre 2001.

 

..........Non, la vraie Afrique que nous aimons c'est des Bongo ou des Bokassa, du solide, des pays stables et amis, que l'on peut piller tranquillement si besoin avec l'aide de nos forces armées et forcément la commission présidentielle. Sans ces régimes forts, c'est l'anarchie, le foutoir, la guerre civile et pudiquement l'investissement risqué.

 

..........Bon, il commence à exister toute une littérature sur le sujet, de repentis et de renégats français et d'universitaires africains qui évoquent les malveillants, tous les coups bas ou foireux de la France en Afrique. Qu'elle est pas si immobile qu'on dit !

 

..........Mais quand même ils étaient tous là, dans deux Airbus A 319 ; tous là ! Et si la fatale fatalité avait fait plonger ces deux avions français, un crash stupide, par des hasards que l'ont veut même pas chercher à savoir pourquoi ni comment, et bien l'Afrique faisait un bond de 20 ans en avant. Ce ne sont pas 2 mais des millions de « boites noires » qu'auraient dit : Ouf !

 

..........Parce que les statistiques du FMI ne mentent pas. Sur les 45 pays les plus pauvres du monde, un tiers sont nos anciennes colonies. Soit notre empire colonial valait pas grand chose, soit notre coopération au développement de ces nations sœurs depuis leur indépendance a été quelque peu foirée ! Et comme on est plus pauvre là-bas qu'il y a 30 ans, on peut mesurer le résultat de notre politique africaine privilégiée !

 

..........Sauf que les africains commencent à les lire les rapports du FMI !

 

..........Et « l'immobilisme africain » de Monsieur Guaino alias Sarkozy, se met en branle. Et notre pays la France perd chaque jour un peu plus du respect qu'il avait jadis qu'on avait tant inculqué à ces nègres, fiers descendants de nos ancêtres les gaulois. Le nègre pense, la rue, les élites politiques et universitaires pensent aussi. Ils aiment la France, c'est normal, ils ont fait leurs études supérieures chez nous. Mais elles s'interrogent ces élites. Car elles ont appris le meilleur de la France et voient, constatent le pire.

 

..........La France est en train de perdre l'Afrique francophone, c'est l'opinion avouée ou inavouée de ces élites et la rue commencent à la haïr cette France. Finis, ces voyages pontificaux de nos Chefs d'Etat en Afrique ! Mais comme la France s'en fout  quasi-ouvertement de l'Afrique et que les sommets de la francophonie serviront bientôt à commenter simplement du Molière ou du Ronsard et que finalement la France ne s'intéresse plus vraiment à cette partie du monde qu'elle a élevée par les bienfaits de la colonisation, a dit quelqu'un, au rang de pays les plus pauvres du monde et que d'être pauvre aujourd'hui, même en France c'est pas une condition mais une tare puisqu'un ami de notre Président a dit publiquement « ne pas posséder une Rollex à 50 ans c'est avoir raté sa vie », l'Afrique a carte blanche pour choisir ses amis et se débrouiller sans nous. Dommage ces cons de nègres l'aiment toujours notre pays, on sait pas pourquoi mais c'est une réalité. On parle un français remarquable dans les rues d'Abidjan même si les références littéraires des élites sont un peu hasardeuses. Ces couillons vénèrent un certain Aimé Césaire qu'est même pas français mais martiniquais, enfin même quasiment inconnu dans mon pays.

 

..........Nicolas Sarkozy a martelé cette étrange phrase «  La France n'a pas de successeur à Omar Bongo » ! Etat-ce une réponse à une question naïve ? Non, le président l'a répétée maintes fois/ ! Donc cela sous-entend-il qu'en d'autres temps et d'autres lieux, la France avait des successeurs aux chefs d'Etat défunts, démocratiquement élus par les peuples souverains d'Etats indépendants ? Pour un inspecteur stagiaire, cela s'appelle être confondu, si besoin était de l'ingérence de la France et ce au plus haut niveau, soit politique, constitutionnel dans les affaires d'Etats indépendants ! Le Président possède 40 « conseillers Afrique ». Je serais curieux de les rencontrer et de connaître « leur Afrique ». J'ai vécu 3 semaines sans voir un blanc et en toute impunité en Côte d'Ivoire, sans voir le moindre risque. Or le colonel Boutrin, Attaché de la Sécurité Intérieure à l'Ambassade de France en Côte d'Ivoire, m'a dressé un tel tableau de ce pays, qu'on voit l'héroïsme de cet homme à rester là-bas et qu'il vous décourage d'y venir jouer les trompe-la-mort ! Moi, en toute inconscience, je n'ai vu que des Socrate à chaque coin de rue !

 

..........Je prenais le café, il y a peu, en devisant nonchalamment avec deux amis du Hezbollah libanais. Je faisais rouler dans mes doigts un calibre 12, un Waterman argenté à cartouches noires et plume à pointe fine . Evoquant ces deux Airbus A 319, voilà que ces lascars me disent qu'ils auraient eu des idées pour le développement de l'Afrique et que d'ailleurs un de leurs anciens amis jadis épris du même développement mais résident en Libye avait eu les moyens, enfin, vous avez tous compris !

 

..........Je me suis pris à rêver, un instant, mais je leur ai dit que je préférais mon Waterman, pointe fine, qui servira à rien pour l'Afrique mais que l'on ne saurait davantage porter atteinte à la renommée du fleuron de l'industrie aéronautique européenne, Airbus industrie, quitte à ne pas toucher aux racines du mal africain : la France, ma douce France !

 

Thierry Caille

 

 


Pages