Accueil

Alfred Marie-Jeanne : "Manniè prézidan Linivèsité-a ka fè a inadmisib !"

Alfred Marie-Jeanne : "Manniè prézidan Linivèsité-a ka fè a inadmisib !"

      Ce vendredi 25 janvier dans la soirée, le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) tenait sa réunion mensuelle à Rivière-Salée en présence d'un public fourni, cela à un moment où le parti est en proie à quelques soubresauts dus à ce que l'un des intervenants, Daniel MARIE-SAINTE, conseiller exécutif, a appelé "les fractionnistes".

      Il a expliqué, comme on le verra dans la vidéo se trouvant au bas du présent article, que ces derniers étaient des membres du parti qui n'avaient pas été réélus (es) lors des dernières élections et qui en avaient pris ombrage, allant, déclara DMS, jusqu'à laisser entendre que MARIE-JEANNE aurait détourné des fonds, accusation inadmissible au vu de la pratique gestionnaire du leader du MIM réputé pour son intégrité, tant au niveau de la mairie de Rivière-Pilote, puis à la présidence de l'ex-Conseil régional et aujourd'hui, à celle de la CTM. 

      Le président du parti Alfred MARIE-JEANNE, quant à lui, est intervenu sur plusieurs sujets, notamment l'aide que la CTM a apportée récemment à la ville de Fort-de-France incapable de payer son personnel. Selon "CHABEN", le maire de Fort-de-France en personne l'a contacté à ce sujet et la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) a déboursé 400.000 euros d'aide. Il a aussi rappelé que sans l'aide de la CTM à hauteur de 100.000 euros, jamais la municipalité de Fort-de-France n'aurait pu organiser "les Boucans de la baie".

     Après avoir évoqué avec son humour grinçant habituel divers sujets d'actualité, AMJ en est venu à la question de l'Université des Antilles et à l'attitude de la gouvernance de cet établissement face au Pôle Martinique, lâchant cette sentence sans appel :

    "Manniè prézidan Linivèsité-a ka fè a inadmisib !"...

Pages