Accueil

AN TAN TOUT MOUN TE NI AN CHAPO ANLE TET-YO...

AN TAN TOUT MOUN TE NI AN CHAPO ANLE TET-YO...

   Lè nou ka fè tan jété an zié asou foto Matinik avan 1960, foto ki an nwè ek blan pou laplipa adan yo, an bagay nou ka rimatjé lamenm, sé ki pres tout moun té ni an chapo anlè tet-yo. Ki nonm ki fanm ! Sé nonm-lan té ka pòté dives model chapo : chapo-bakwa, bèdè (casquette/cap) oben bizbonm (haut-de-forme/top hat). 

Kantapou sé madanm lan, sa té ka dépann di krey-sosial-yo (classe sociale/social class) pis sa ki té moun pep-la, malérez, machann kisasayésa (etc.) té ka maré an madras nan chivé-yo. Té ni dé kalté madras : yonn pou tou lé jou, yonn pou djoubaké  (travailler/to work)  éti tit-li (nom/name) sé té "koko-zaloy" ek yonn pou sòti, pou fè lapomnad oben pou ay lanmes. Sé madanm titjap (petit bourgeois) té simié chapo ki té sòti an Fwans ek nan bonmitan lavil Fodfwans, ou té pé jwenn magazen ka vann anni (seulement/only) chapo. Jòdi-jou, disparet pwan sé magazen-tala.

   Sa ki pasé ? Es soley Matinik vini mwen red ? Es tanpérati-a anmwennzi (diminuer/to diminish) ?

   Awa !

   Chalè-a rété menm manniè-a. Soley ka kléré-difé menm manniè-a. Ayen pa mofwazé (se métamorphoser/to change) andidan ti tet zépeng-lan yo ka kriyé Matinik la. Sa ki pasé sé ki akonté sé lanné 1970, nou vini asimilé kité asimilé ka alé. Nou vini pi fwansé ki Fwansé yo menm. Konmva (étant donné que/given that) moun an Fwans té ka ladé zafè pòté chapo, konmva sa pa té lanmod ankò Laba-a, enben isiya, nou adopté menm konpowtasion-an.

   "Imité ka détenn", ti-pawol (dicton/proverb) kréyol la ka di...

Post-scriptum: 
photo Denise Colomb

Commentaires

jean-michel caraibes | 06/10/2017 - 20:40 :
Je ne partage pas du tout votre explication:la disparition des chapeaux vient tout simplement du fait que 1) les gens travaillent le plus souvent à l'intérieur des bâtiments,dans des bureaux ou des administrations et non plus à l'extérieur (champs ,pêche etc..) 2)l'usage inconsidéré de la voiture rend inutile le port du chapeau puisque les gens ne se déplacent plus à pied ,sous le soleil.;Là où vous avez peut-être raison ,c'est que le défrisage qui a supplanté les cheveux "grenen" s’accommode peu du port du chapeau contrairement aux cheveux "nèg" que chacun s’efforçait peut-être de dissimuler.dans le passé.
Véyative | 06/10/2017 - 21:49 :
Je me souviens que mon papa nous imposait un chapeau de paille pour aller à l'école ( 20 mn à 1/2 heure à pied) dans les années 65.

Pages