Accueil
Appel du MODEMAS

APPEL AUX MARTINIQUAIS

Mouvement des Démocrates et des Ecologistes et pour une Martinique Souveraine

APPEL AUX MARTINIQUAIS

Pendant des années l’ASSAUPAMAR suivie par d’autres associations
écologiques ont dénoncé la contamination des sols et des milieux
aquatiques par les pesticides dangereux interdits en Europe et aux USA
mais commercialisés et utilisés massivement par les gros planteurs békés
avec l’accord des pouvoirs publics français.

Dès 1987 dans un article paru dans KOUBARI n° 7 à la suite d’un incident
mettant en cause la santé des travailleurs dans une bananeraie du Sud,
l’ASSAUPAMAR rappelait avec insistance qu’ un développement efficace et
une santé parfaite ne peuvent se concevoir que dans un environnement sain
». Elle mettait alors en garde la population martiniquaise contre la
nocivité d’un certain nombre de pesticides utilisés dans la culture de la
banane.

Durant plus de 20 ans Les écologistes ont crié dans le désert se faisant
traiter par tous d’irresponsables qui affolaient la population en
inventant un empoisonnement imaginaire.

Pendant ce temps l’Etat français et ses alliés békés ont tranquillement
empoisonné tous nos écosystèmes martiniquais et partant l’ensemble de la
population.

Aujourd’hui à la lumière des maladies générés par ces mêmes pesticides que
nous dénoncions les martiniquais se réveillent : des agriculteurs qui
ont été contraints d’utiliser ces produits toxiques et qui sont
aujourd’hui particulièrement atteints, en passant par le personnel de
santé qui voit chaque jour la flambée des maladies générées par
l’ingestion du chlordécone jusqu’aux élus qui semblent vouloir enfin
sortir de leur incrédulité.

La population commence à réaliser l’ampleur de cette catastrophe
sanitaire.

L’heure est donc à l’urgence. Nous devons dépasser le stade de la simple
dénonciation pour entrer dans celui l’action.

Nous nous félicitons des nombreuses initiatives déjà prises en rappelant
que dès 2005 le MODEMAS, l’ASSAUPAMAR, l’OPAM, le CDJA et d’autres
associations ont constitué une association appelée Coordination pour la
défense des Victimes des Pesticides (CORDEVIP) pour réfléchir et œuvrer
sur la réparation de ce drame qui frappe notre pays

LE MODEMAS

- Invite l’ensemble des associations de la société civile ainsi que les
organisations politiques à réfléchir à la mise en œuvre d’un processus
visant à obtenir la réparation des conséquences sanitaires, écologiques,
économiques et sociales des agissements criminels des pouvoirs publics
français et des puissances financières béké.

- Appelle les martiniquais à soutenir activement toutes les actions qui
seront menées par ces associations en lutte pour la survie de notre
peuple.

Le 18 avril 2007

Pour le MODEMAS

G. MALSA

Pages