Accueil

Après Léon-Laurent Valère "KING KONG", après Max Elisée "MAD MAX", voici que le PPM fait entrer Louis BOUTRIN "BWABWA KANNAVAL" dans l'histoire !

Raphaël CONFIANT
Après Léon-Laurent Valère "KING KONG", après Max Elisée "MAD MAX", voici que le PPM fait entrer Louis BOUTRIN "BWABWA KANNAVAL" dans l'histoire !

   Serge LETCHIMY et le PPM ne sont que des lâches !

   Après avoir salement caricaturé, vilipendé, moqué, sali Léon Laurent VALERE (qui vient de décéder), avocat connu et brillant du barreau de Fort-de-France qui avait eu le culot de se présenter aux élections cantonales dans le 4è canton, le traitant de "KING KONG", au point que ce dernier dut fuir la Martinique pendant trois décennies, après avoir caricaturé, vilipendé, moqué, sali Max ELISEE, candidat lui aussi à Fort-de-France, le traitant de "MAD MAX", chose qui ne les empêche pas d'aller aujourd'hui d'asseoir leur gros cul de Négros assimilés dans le complexe cinématographique visionnaire de 10 salles qu'il a fait construire à Fort-de-France, voici que le PPM caricature, vilipende, moque, salit Louis BOUTRIN en faisant de ce dernier le "BWABWA KANNAVAL 2018" !

   Alain ALFRED, le pitoyable responsable d'une CFTU qui est en déficit de plusieurs millions d'euros, déclare, en effet, sur ATV, qu'il s'agit d'une "commande". Mon œil ! Il s'agit d'un "bwabwa" commandité, oui ! Commandité par ce ramassis de lâches, d'incompétents-opportunistes et de corrompus qui dirigent le PPM. Oui, corrompus qui ont "soutiré" Fred CELIMENE et les mafieux qui ont détourné 14 millions d'euros de subventions européennes au détriment de l'Université des Antilles. Incompétents-opportunistes car LETCHIMY en 2007 a fait des revendeuses des marchés de Fort-de-France défiler dans les rues de Fort-de-France pour conspuer BOUTRIN et CONFIANT parce que ces derniers avaient publié un livre contre l'empoisonnement au chlordécone, le même LETCHIMY qui vient aujourd'hui, à l'Assemblée nationale française, dénoncer, la gueule en farinée, les méfaits du...chlordécone. Lâches parce qu'ils profitent d'un événement populaire tel que le carnaval pour régler leurs comptes politiques.

   Serge LETCHIMY, vous n'êtes qu'un lâche !

   Je demande à l'Etat français de vérifier la pertinence du versement à des "artistes" de 750.000 euros par le Parc Naturel de Martinique (sous votre mandature) pour la construction des fameux totems de Saint-Pierre, poteaux ridicules rongés aujourd'hui par des termites. Je demande à l'Etat français d'enquêter sur l'antenne du Conseil régional qui, à Belem, au Brésil, était soi-disant occupée à développer les relations économiques entre ce gigantesque pays et notre minuscule Martinique. Je demande à l'Etat français de vérifier que les fonds européens détournés par le CEREGMIA n'ont pas servi à alimenter les campagnes électorales du PPM. Je demande à l'Etat français de vérifier que les fonds apportés par des 'investisseurs" trinidadiens pour construire l'inutile Tout Lumina, ne proviennent pas de trafics illicites. Je demande à l'Etat français de vérifier que le tout récent directeur de l'Office communautaire de tourisme de la CACEM est bien diplômé d'une Ecole de Commerce comme l'exigeait l'appel à candidature pour ce poste etc...etc...

   KING KONG, MAD MAX, BWABWA KANNAVAL, voici votre niveau de débat politique !

   La Martinique étant française par le biais d'une loi votée en 1946 par votre fondateur, je demande à l'Etat français de mettre fin aux magouilles dans sa "vieille colonie" !...

Image: 

Commentaires

Véyative | 10/02/2018 - 10:16 :
Interprétons de façon positive: cet homme avec ses bandelettes autour de la tête est face à un vrai casse tête, faire rouler le TCSP. Il est rempli de volonté et s'est fixé un timing pour arrêter cette gabegie, pour cela il ne se sépare pas de son chronomètre. Malheureusement, il a mis les pieds dans le plat, enfin au moins un pied est enlisé dans la boue. Oui, ily a de la boue dans ce dossier, beaucoup de boue . Au fait d'où vient cette boue, il croyait marcher en "site propre".Son doigt posé contre sa joue exprime sa stupeur.

Pages