Accueil

ASSIMILATIONNISME AOUTIEN...

ASSIMILATIONNISME AOUTIEN...

   Décidément l'assimilationnisme ne prend jamais de repos dans l'île aux fleurs (fanées) que son Poète fondamental qualifiait de "petit rien ellipsoïdal".

   C'est ainsi que notre (unique comme dans l'ex-Union Soviétique) quotidien local nous narre par le menu les aventures ou plutôt les mésaventures nocturnes de deux élus s'en revenant d'une manifestation afro-ludique dans le sud de l'île. A minuit passé, regagnant leurs pénates au volant de leurs grosses berlines, ils furent stoppés non pas comme au bon vieux temps par quelque cercueil volant, soukougnan, tête-sans-corps et autre zombie, mais par des barrages d'hommes masqués et armés, modernité oblige.
  Faisant montre d'un courage extraordinaire, digne des Forces Spéciales, le premier élu, recula, haussa les vitres de son véhicule avant de foncer par un trou de souris, un petit passage que les gangsters avaient oublié de fermer. Quant au second, il rebroussa chemin net-et-propre comme disaient encore nos grands-mères au mitan du XXe siècle. Ouf ! nous explique notre quotidien local, tout est bien qui finit bien. Et d'ajouter un commentaire d'une profondeur digne des plus hautes analyses politologiques : ces incident prouvent que nos élus insulaires souffrent du même discrédit que celui auquel doivent faire face les élus de l'Hexagone en ce moment.
   Re-ouf ! Nous avons failli marquer une différence avec ce dernier mais l'indéfectibilité du lien quadri-séculaire qui nous lie à elle est sauf.
   Sauf que, désolé pour notre Pravda insulaire, les péripéties subies par nos deux vaillants élus n'ont rien, strictement rien à voir avec celles qui affectent leurs alter ego hexagonaux. AUCUN RAPPORT ! D'abord, dans l'Hexagone, la défiance envers les élus provient du Mouvement des Gilets Jaunes et donc d'un mouvement social d'une ampleur sans précédent puisqu'il mobilise des dizaines de milliers d'Hexagonaux chaque samedi depuis six mois au moins. Deuxio, les permanences des élus (macronistes pour la plupart) sont attaquées ou saccagées non pas pour en dérober le coffre-fort, mais pour signifier à L'Elysée que les sans-culottes en ont marre. Et cela, souvent à visage découvert.
   A l'inverse, les voyous qui ont tenté de braquer les deux élus insulaires sont des...voyous. Des bougres qui voulaient soit leur faire les poches soit leur piquer leur 4/4. Ce types de barrages a d'ailleurs été signalé de façon sporadique depuis au moins trois ans dans le sud de l'île. Deuxio, ces voyous ne pouvaient pas savoir qu'ils avaient affaire à des élus justement parce que leur objectif n'est pas politique mais criminel. Ils stoppent toute personne qui a l'inconscience de rouler entre minuit et trois heures du matin c'est-à-dire au moment où la plupart des routes sont désertes.
 On le voit donc : prétendre qu'élus insulaires et élus hexagonaux subissent le même type de discrédit n'est pas sérieux. C'est même du grand n'importe quoi ! Cela démontre en tout cas que le syndrome assimilatonniste n'a pas de limites en dépit de la Négritude, de l'Antillanité, de la Créolité, du Rastafarisme, de l'Afrocentrisme, du Tout-Mondisme, du Réparationnisme etc... et de toutes les idéologies qui ont tenté de décrasser un peu l'esprit insulaire depuis plus d'un demi-siècle. 
   Mi fè !...
 

Pages