Accueil

Association des Etats de la Caraïbe : Aruba et Martinique main dans la main

   Y a-t-il beaucoup d'entre nous qui connaissent l'île d'Aruba, île antillaise non située sur l'arc, mais comme ses sœurs Bonaire et Curaçao, excentrée et se trouvant en face du Venezuela ? Et si certains la connaissent, savent-ils le nom de son premier ministre actuel, Mike EMAN(que l'on voit sur la photo en train de serrer la main à Alfred MARIE-JEANNE, président de la Collectivité Territoriale de Martinique, lors de la réunion de l'Association des Etats de la Caraïbe qui s'est tenue à Cuba début juin).

   Ile liée au Pays-bas dont elle est un territoire autonome, Aruba a donc un premier ministre élu par sa population et un gouverneur nommé par la reine des Pays-Bas. Dernièrement un gros conflit a éclaté entre les deux principaux personnages de ce minuscule territoire (180km2 de superficie soit 10 fois moins que la Martinique) : le gouverneur néerlandais a refusé de contresigner le budget décidé par le Premier ministre Mike EMAN et son gouvernement. Ce dernier n'a fait ni une ni deux : il a entamé une grève de la faim pour obliger le gouverneur à s'exécuter ! Sa grève de la faim a été soutenu par des manifestations populaires qui ont fini par faire plier la tutelle néerlandaise.
   Leader du Parti Chrétien Démocrate d'Aruba, Mike EMAN, qui est diplôme en droit notarial, a mené campagne aux Pays-Bas pour que les citoyens d'Aruba et des autres îles autonomes sous tutelle néerlandaise puissent voter aux élections européennes, ce pourquoi il a également obtenu gain de cause. Il s'agissait pour lui de pouvoir faire entendre directement les desiderata d'Aruba au Parlement européen, désireux qu'il était d'établir des relations plus équitables avec Bruxelles.
   Au plan économique, Mike EMAN a l'ambition, à l'horizon 2020, de permettre à son île de se passer des énergies fossiles, en particulier du pétrole, ce qui n'est pas le moindre des paradoxes quand on sait qu'Aruba n'est qu'à quelques encablures du Venezuela et donc de PETROCARIBE, l'entreprise vénézuélienne qui accorde des tarifs défiant toute concurrence aux pays de la région. C'est qu'EMAN est un écologiste convaincu qui développe depuis une vingtaine d'années les énergies renouvelables et qui croit beaucoup dans le développement durable. 
   Aruba : un exemple de pleine autonomie réussie...
 
NB. Aruba, tout comme ses sœurs Bonaire et Curaçao, est, avec Haïti, la seule île où un créole__le papiamento, né du contact du portugais, de l'espagnol et des langues africaines__est devenu langue officielle, est utilisé au parlement et dans la presse tant écrite qu'audiovisuelle...