Accueil

#BALANCETONPORC : SHARON STONE ACCUSE 3 MILLIONS DE CINEPHILES D'AVOIR REGARDE ENTRE SES CUISSES

   Cela risque d'être la plus grosse affaire judiciaire de tous les temps. En effet, le nombre d'inculpés est si considérable qu'on en a le tournis : 3 millions. Pas moins ! Et mieux : de 27 pays (tous non-musulmans évidemment, Allah soit loué !). Les avocats au chômage se frottent déjà les mains car y'aura du boulot pour tout le monde. Faudra défendre aussi bien le gros porc de bourgeois plein aux as qui possède un yatch non soumis à l'ISF que le gros verrat de paysan qui menace de se suspendre à l'une des poutres de sa ferme parce qu'il n'arrive pas à régler ses factures en passant par le vigile de supermarché qui passe son temps à reluquer airbags et parechocs féminins au lieu de vérifier le contenu des caddies qui sortent des temples de la consommation. Bref, toute l'espèce masculine depuis l'Homo faber jusqu'à l'Homo erectus (le plus obsédé comme son nom l'indique) en passant par l'Homo lave plus blanc (salauds de racistes, va !). 3 millions de voyeurs, oui !

   Mais what is the problem, nom de dieu ? s'écrie la mère Michel en franglais (elle a fait des progrès question culture depuis qu'elle a retrouvé sa chatte).

   Ben, the problem, il est big, ma p'tite dame. Sacrément big ! Voilà le fin mot du fin fond de l'affaire : y'avait une starlette ricaine médiocrement connue, STONE de son nom et Sharon de son prénom, à qui, un réalisateur néerlandais avait enfin offert au siècle dernier (en 1992), un premier rôle dans un film au titre pour le moins curieux : BASIC INSTINCT. "Basic" ça veut dire "basique" et "instinct" instinct, selon les polyglottes avertis de la CTM (Collectivité de Martinique). Tout un programme, quoi ! Donc quand le réalisateur proposa (twitter n'existait encore vu qu'on sortait à peine de l'Antiquité) de tourner une scène dans laquelle, interrogée par des flics, elle décroiserait les jambes et montrerait ses parties intimes, la Sharon n'y avait rien vu de mal. Elle accepta d'ôter sa p'tite culotte sans faire sa mijaurée et elle a eu raison car le film fut un énorme succès juste à cause de ladite scène qui devint même une scène-culte (pas une scène de cul, bande de gros porcs !).

   Du coup, la Sharon fut propulsée star mondiale et commença à décrocher d'autres premiers rôle car elle avait tout de même un certain talent, outre celui de décroiser les gambettes et d'exhiber sa foufounette. Grâce à cette scène de cu...heu...-culte, elle a gagné des millions de dollars depuis. On ne comprend donc pas trop son #BALANCETONPORC de l'autre jour :

   "Je dénonce les 3 millions de voyeurs qui ont zieuté depuis 25 ans mon entrecuisses et cela sans la moindre vergogne et je réclame réparations"

   T'as touché les royalties de ce voyeurisme cinématographique, non ?...Certes, répond-t-elle en pleurant, mais ma dignité de femme en a quand même pris un coup et c'est pas ces royalties qui vont me rendre ma virginité....Non, mais on en reste interloqué. Sa virginité  ! Putain, le scoop ! On va de ce pas le vendre à GALA qui titrera en Une :

   "Sharon Stone était encore vierge lors du tournage de BASIC INSTINCT !"

   Ah la-la, on n'est pas sortis de la berge. Tous des gros porcs, eux aussi, ces journaleux...

Pages