Accueil

BOUFFONNERIE ET MEPRIS DE DANIEL CHOMET

Jean-Laurent Alcide
BOUFFONNERIE ET MEPRIS DE DANIEL CHOMET

Pas très courageux le professeur CHOMET. Se cachant derrière l’anonymat des réseaux sociaux, il distille à tout va son venin malveillant. Sa dernière sortie concerne une journée d’immersion du personnel du Parc Naturel dans la mangrove de la baie de Genipa, à l’initiative du Président de cette institution. L’homme étant en mal d’existence médiatique depuis son éviction de la liste EPMN par le patron des yich méchan, il ne rate aucune occasion pour alimenter les polémiques inutiles.  A vrai dire, il n’y a pas de quoi fouetter un chat si ce n’est la sempiternelle condescendance et le mépris affiché de CHOMET qui s’en prend lamentablement au personnel du Parc naturel.

Des agents dévoués qui, malgré une grève politique orchestrée par son insubordonné d’ami, ont su assurer les multiples missions du Parc tout en relevant de nouveaux challenges. Que ce soit la mise en place du Label Zéro Chlordécone, ou les projets Café Arabica Typica, Myconova (filière champignons comestibles en Martinique), les plantes médicinales ou celui de l’inscription des Volcans et Forêts du Nord de la Martinique au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO, ils ont su démontrer leur sens des responsabilités, leur compétence et leur savoir-faire. De quoi forcer le respect et l’admiration des Martiniquais.

Alors, tenir des propos irrévérencieux à l’égard de ce personnel « … trop content de boire et manger » relève tout simplement du mépris. Quant aux allusions mesquines sur le coût de location des kayaks, on est à des années lumières des 794.615 € payés par le Parc Naturel pour les fameux totems de Saint-Pierre.

Manifestement, Daniel CHOMET a raté une occasion de se faire oublier. Ses arguments misérables à l’approche des élections municipales de Schoelcher finissent par tourner à la bouffonnerie malfaisante.

Jean-Laurent ALCIDE

Pages