Accueil

"Bradjak négrier" : l'hypocrisie monstre de la municipalité de Fort-de-France

 "Bradjak négrier" : l'hypocrisie monstre de la municipalité de Fort-de-France

   Décidément, ce carnaval 2018 à Fort-de-France aura été à l'image de ceux qui dirigent cette ville à savoir : HYPOCRITE A LA PUISSANCE 10. En effet, après que le dénommé Alain ALFRED, président d'une CFTU en déficit de plusieurs millions d'euros, a déclaré avoir "commandé" le "bwabwa" à un "artiste" (en réalité, il l'a "commandité" à un crétin alimentaire aux airs d'Africain de pacotille dans le but de discréditer un adversaire politique), voici que le comité d'organisation du carnaval dans la capitale de la Martinique a autorisé un "bradjak négrier" à défiler !!!

   Comme le montre la photo qui illustre le présent article, ceux qui ont confectionné une copie des navires qui transportaient nos ancêtres esclaves d'Afrique vers les Amériques, ont poussé le bouchon jusqu'à y mettre des gens en casque colonial blanc !!! Poussant encore ledit bouchon plus loin, ils n'ont pas hésité à déclarer aux médias qu'ils avaient choisi ce thème carnavalesque "pour prendre avec humour l'esclavage" !!!

   Cela n'a pourtant pas empêché la municipalité de leur accorder une autorisation de défiler. Ils ont ainsi pu tranquillement exhiber leur char immonde lors du traditionnel "bradjak show" de samedi soir avant de continuer à parader dans les rues le dimanche gras. La municipalité de Fort-de-France n'y a trouvé rien à redire jusque là ! Il a fallu que ce "bradak négrier" provoque des cris de colère sur son passage, il a fallu surtout que les réseaux sociaux se déchaînent et dénoncent cette véritable insulte à nos ancêtres, pour qu'enfin, le maire, Didier LAGUERRE, se décide à réagir et publie un communiqué interdisant audit char de continuer à participer au carnaval.

   Si personne n'avait pipé mot ou si les protestations avaient été trop modérées, il aurait pu tranquillement déployer son indécence jusqu'au mercredi-des-cendres sans que la municipalité foyalaise y trouve rien à redire !...

Commentaires

Véyative | 12/02/2018 - 22:28 :
Une très très mauvaise idée ce char. Le thème remue trop nos tripes pour en faire carnaval. Quand en plus on entend l'interview du blanc, je me suis dit mais où donc sont-ils allés chercher un tel imbécile?
dominique | 15/02/2018 - 17:50 :
L'école de Samba Tuiuti n'a pas hésité sur le thème de l'esclavage cette année à Rio pour critiquer le gouvernement actuel du Brésil. " Meu Deus, meu Deus està extinta a escravidao". A voir sur ce site le char sur l'esclavage à 8' de la prestation du groupe http://www.conexaojornalismo.com.br/colunas/cultura/musica/o-carnavalesco-da-paraiso-da-tuiuti-vira-idolo-nacional-26-48730 ou encore https://odia.ig.com.br/_conteudo/2018/02/diversao/carnaval/5513326-tuiuti-surpreende-e-faz-desfile-que-levanta-a-sapucai.html#foto=1
Véyative | 19/02/2018 - 20:22 :
C'est un magnifique spectacle digne d'une commémoration ; rien à voir avec l'esprit de notre carnaval : dérision, moqueries, voyé monté...etc