Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

BRUNO-NESTOR AZEROT OU LE RETOUR DU REFOULE AFRICAIN

Jean-Laurent Alcide
BRUNO-NESTOR AZEROT OU LE RETOUR DU REFOULE AFRICAIN

   Beaucoup de gens, y compris sur ce site-Internet, se sont plu à critiquer le comportement de Bruno-Nestor Azérot après de sa victoire électorale.

   D'abord, merci au directeur du site de toujours accepter de publier des opinions divergentes ! Moi, je ne suis pas du tout d'accord avec tous ces critiqueurs. On oublie quelque chose : la politique a toujours été faite en Martinique par les Mulâtres. Ca peu fâcher de dire ça, mais c'est la vérité. Il faut la regarder en face. Surtout en politique ! Regardez la ville du Lamentin, par exemple. Elle n'a, depuis l'abolition de l'esclavage, été dirigée que par un seul Nègre, Pierre Samot. Tous ses maires ont d'abord été des Békés, ensuite des Mulâtres et celui qui lui succède aujourd'hui est l'un de ces derniers. A Sainte-Marie, ça a été du pareil au même jusqu'à l'élection de Bruno-Nestor. Il y a eu Joseph Lagrosillière, le Dr Véry et d'autres mulâtres qui ont longtemps tenu les rênes de cette commune. 

   C'est parce que le Nègre est resté très longtemps à la campagne. Ouvrier agricole ne sachant pas lire et écrire, ne parlant pas français. On lui achetait son vote contre promesse d'embauche quand ont ne faisait pas voter ses parents morts et enterrés depuis longtemps. Quand il descendait au bourg, les tâches les plus pénibles et les plus mal payées étaient encore pour lui. Lui, le descendant direct de l'esclave africain contrairement au Mulâtre qui ne l'est qu'indirectement. Ca peut fâcher aussi de dire ça comme ça. Tant pis ! C'est la vérité vraie. Inutile de boucher ses yeux.

  La campagne du Morne-des-Esses d'où sort Azérot est considérée comme un bastion nègre. Un bastion de la culture nègre créole. C'est là qu'il y a toujours eu les grands conteurs créoles des veillées mortuaires comme Tintin Défrel. Là où il a toujours eu des maîtres du bèlè et du tambour comme Ti-Emile. Là où on ne parle presque que le créole. Pendant longtemps, ses habitants ne votaient pas ou on leur prenait la main pour aller voter et on leur mettait le bon bulletin (celui du Mulâtre) entre les mains dès qu'il posait le pied dans le bureau de vote. C'est la vérité ! Mais les temps ont fini par changer. Les enfants du Nègre sont allés à l'école comme ceux du Mulâtre et du Béké. Bien sûr, beaucoup n'allaient pas très loin, faute de moyens financiers du côté de leurs parents, mais au moins tous ont appris à lire et à écrire et aussi à maîtriser assez bien le français.

   A partir de ce moment-là, il a été beaucoup plus difficile de couillonner le Nègre. Celui dont on disait qu'il était plus couillon de ses deux pieds. Qui avait de la boue dans les orteils. Qui était grosso-modo. Qui faisait des "coups de carreau" en français. Ce temps-là est fini, messieurs ! Quand Azérot fête sa victoire comme il l'a fait, en réalité c'est le refoulé nègre, voire même africain, qui remonte à la surface. Tout le monde a la télé et Internet à présent. Donc vous avez déjà vu des présidents africains fêter leurs victoires électorales. Vous les avez vus danser, chanter, faire du spectacle exactement comme Azerot. Qu'ils ne fêtent pas comme les Blancs et les Mulâtres, c'est normal. C'est leur manière de faire. C'est leur culture. Pas la peine d'assaillir le maire de Sainte-Marie de sarcasmes ! Quand vous faites ça, vous reniez la part nègre qu'il y a en chaque Martiniquais e je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas simplement d'une question de couleur de peau.

   Il ne s'agit pas du tout de ça et qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit.

   Pour moi, Césaire était un Mulâtre et Marie-Jeanne est un Nègre. Arrêtez de critiquer sans arrêt, messieurs-dames !

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages