Accueil

CEREGMIA : LE SCANDALE DU DIPLOME "MARRON" EN GESTION DE CAS

CEREGMIA : LE SCANDALE DU DIPLOME "MARRON" EN GESTION DE CAS

Décidément, l’ex-directeur du CEREGMIA, Fred CELIMENE, s’est vraiment cru tout permis, et ce, malgré les divers rapports, qui ont régulièrement dénoncé la gestion catastrophique de son laboratoire.

 

Quoi d’étonnant, puisque ceux-ci ont toujours été étouffés !

 

Dans l'article qui suit, on apprend avec stupeur que le directeur du CEREGMIA a mis en place en 2013, un Diplôme de « gestionnaire de cas » TOTALEMENT CLANDESTIN ET CONTRE L’AVIS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE l’ex-UAG.

Que deviendront les jeunes qui ont suivi cette formation MARRON ?

Que leur répondra la présidente de l’université, qui, face à un tel saccage à vie,  devra une fois de plus, jouer au sapeur-pompier?  Et voilà que le  directeur du CEREGMIA, via le doyen de la Faculté de Droit et d’Economie de la Martinique, Eric Carpin, engage à son insu la responsabilité juridique de la présidente et ternit l’image de l’université, en promettant à des jeunes antillais de leur délivrer des diplômes BIDON.

MULTIRÉCIDIVISTE DONC : après le coup du « faux » master en management promis en 2008 aux étudiants haïtiens, à travers le programme IFGCAR, voilà que le directeur du CEREGMIA frappe de nouveau, sans aucune honte!

Un universitaire, désormais « mis à pied, qui gagne plus de 6000 euros par mois joue avec les espoirs, les rêves et l’avenir de jeunes martiniquais et guadeloupéens qui avaient fait confiance à ce professeur soi-disant « renommé » !

Mais comment s’en étonner ?

Depuis 1999, des rapports ont successivement accablé la gestion désastreuse de ce directeur qui, apparemment, ne s’y entend pas beaucoup en chiffres. Dernièrement, le Conseil d’Etat s’était montré d’une sévérité exemplaire, en dénonçant fermement le manque de déontologie et d’éthique de ce professeur, tant au plan financier que pédagogique.

Et pourtant, on apprend avec effarement que Fred Célimène a été nommé au conseil d’administration de l’IMSEPP au titre de l’Université des Antilles ! Annonce dévastatrice pour nos pays !

Interdit de rire ! Tristes tropiques ! On comprend pourquoi Fred Célimène continue de sévir depuis plus de vingt ans ! Nos jeunes méritent mieux que ça ! Interdit de jouer avec leur avenir !

 

L’impunité aura bientôt une fin…

Commentaires

etudiant972 | 19/01/2015 - 12:15 :
Le vrai scandale est que les "instances" (c-à-d. dirigeants) de l'UAG ne voulaient et ne veulent pas valider cette formation, au prix de pénaliser les formés et les organismes qui avaient besoin de ces diplômés, dans le seul but d'en faire un élément à conviction contre les incriminés. Le récit montre en premier que les démarches requises ont été faites, mais que les instances ont dès le début voulu bloquer cette formation. Secondo, la réserve exprimée par ce conseil montre que ces conseillers n'ont rien compris car un "DU gestionnaire de cas" relève de toute évidence de la fac d'économie et non de médecine ! Par conséquent, la phrase "Il appartient à la FDE de se rapprocher de la Fac de Médecine *si* le diplôme doit rester en médecine" ne veut rien dire car le diplôme ne devait pas "rester"(?!) en médecine. Il se saura tôt où tard que cela a bien été confirmé aux dites instances de l'UAG par toutes les parties concernées, notamment par les médecins. Les réserves ayant été levées, ces instances de l'UAG auraient bien pu (et dû) valider cette formation depuis. On voit donc bien qui détruit les espoirs des étudiants et les sacrifie à ses propres bas fins, sans aucun sens de responsabilité et avec le seul effet de ternir l'image de l'UAG, au lieu de permettre à ceux qui veulent être constructifs de valoriser les compétences que l'UAG aurait mis, pour une fois, au service de partenaires socio-économiques : ceci est un autre vrai scandale ! Enfin, un troisième vrai scandale est de voir publié sur un site web des correspondances et autres informations qui devraient être confidentielles, il reste à espérer que la justice ne négligera pas ces délinquances d'abus de pouvoir et diffamation...

Pages