Accueil

"CHANSON NASYONNAL SENT-LISI", L'HYMNE NATIONAL SAINT-LUCIEN TRADUIT EN CREOLE

   A la veille de la commémoration du 37è anniversaire de son  indépendance le 22 février 2016, l'île de Saint-Lucie, par le biais de son gouvernement a officialisé la version en créole de l'hymne national (qui est en anglais et a été écrit par Fr Charles Besse) sous le titre Chanson Nasyonnal Sent-Lisi. Depuis plus de cinq ans, divers créolistes et responsables culturels, tels qu'Lindy-Ann Alexander et le pasteur Wusltan Charles travaillaient sur ce projet qui a finalement abouti le même jour que l'UNESCO a décrété "Journée Internationale de la langue maternelle". Cette date est totalement ignorée des autorités politiques martiniquaises, de quelque bord qu'elles soient, puisque le français est devenu la langue maternelle des Martiniquais, chose après tout normale puisque les ancêtres de ces derniers sont les Gaulois.

   Le gouvernement saint-lucien, qui soutient et finance le "Folk Research Center, organisme chargé de collecter et de valoriser le patrimoine créole du pays, s'est engagé à tout faire pour renforcer la place de la langue créole dans les administrations et le système scolaire. On est loin, très loin, du fameux "Konpiouta pa ka palé kwéyol" (Les ordinateurs ne parlent pas créole) d'un ancien premier ministre réactionnaire de Saint-Lucie, John Compton. Ce slogan stupide (car bien au contraire l'Internet est une chance extraordinaire pour la promotion des langues dominées) a été repris récemment, lors de la dernière campagne électorale, par un homme politique martiniquais de Droite qui entendait montrer à quel point il parlait bien anglais. Normal là aussi puisqu'outre les Gaulois, chacun sait qu'une partie des ancêtres des Martiniquais sont des Saxons. 
   Au cours des festivités qui se déroulèrent au cours de ce 37 è anniversaire de l'indépendance, nombre de manifestations furent ouvertes parChanson Nasyonnal Sent-Lisi...

NB. Au fait, pour ceux qui l'ignoreraient encore, Saint-Lucie ( 617km2 et 190.000 habitants)  a déjà produit 2 Prix Nobel ; Sir Arthur Lewis, Prix Nobel d'économie en 1979 et Derek Walcott, Prix Nobel de littérature en 1992. A la Martinique, nous avons, il est vrai, une bonne dizaine de Prix Nobel mais uniquement en économie et tous délivrés à Ravine Touza...

Pages