Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price Mars
roumain
Tirolien
Alexis
Rupaire
Gratiant
Vieux
Damas
Firmin Antenor
Maunick
Perse
Maximilien LAROCHE
Hoareau
mauvois
manville
honoré
Alain Anselin

CHAS KILTIREL A SALIN LA 2009

Le 27 mai 2009, l’association KILTI LA FONDAS GWADA organise une chasse au trésors culturelle à St François en partenariat avec la commune et l’office du tourisme de saint François.

Vous trouverez ci-joint le déroulé de la chasse, en huit étapes

Synthèse

La chasse aux trésors se déroule en 8 étapes, chacune est composée de la façon suivante :

 Un lieu où les participants trouverons des indices qui leurs permettent d’accéder à l’épreuve de l’étape

 Pour faire l’épreuve les participants doivent trouver au moins un indice,

 Ensuite, ils peuvent faire l’épreuve de l’étape,

 Une fois l’épreuve effectuer une charade est remise aux participants pour trouver le lieu de la prochaine étape.

 Durant toutes les étapes ils doivent garder les indices et les éléments de l’étape,

 Ils doivent utiliser le roulot récupéré lors de la deuxième épreuve, pour ce déplacé entre les étapes.

 A l’arrivée des questions qui portent sur les différents lieux et épreuves des étapes seront posées aux participants. 50% des questions seront en relation avec l’esclavage.

 Classement final, par indices trouvés, questions répondus et temps réalisé pour faire le parcours.

Départ : Plage des Raisins clairs
Charade initial

• Dènié kaz a tout nonm
• An tan lontan si ou paté batizé ou paté pé rété la
• Mwen adan an monn
• Sa ou ka chèché la si lenj an mwen


1ère Etape

Lieu : cimetière des baptisés (Nègre)

Indices posés sur le mûr extérieur du cimetière

• Symbole a tout catholique
• En ka représenté l’esprit a tout moun ki pati

Epreuve

Un staff remet aux participants l’épreuve à effectuer devant la croix.
Celle-ci est : répété le poème suivant et faire la dernière action.

POUKI ????
Pou an ti poul kè an volé
Yo mété mwen lajol
En jou dé ti misié vin chèché mwen
Yo menné mwen à OUIDA (île de gorée) pou misié blan
An mandé yo ka ka fèt
Yo pa réponn
An vwè madamm an mwen
An vwè ti moun an mwen
An vwè zammi an mwen
Mè yo pa lésé mwen palé ba yo
Pou an ti poul kè en volé
Yo baké mwen si négrié
An kal a Bato la nou té anlo
Nou té cho, nou té séré, mè a paté pwoblèm a yo
Ni ki té ka mo, pas yo té swef, pas yo té fen ou yo té malad
Pou an ti poul kè an volé
Yo vann mwen Lapwent si plas Lavictwa
Apré an rivé St François la ou yé la
Mè sa, lè yo fin sèvi évè mwen si bitasion
Pou an ti poul kè an volé
Ou pé limé an ti bouji ban mwen é tout frè é sè an mwen
ki ja sibi lesklavaj an ti gwada an nou la…

Auteur : Tommy NOVAR

Indices du lieu suivant dissimulé dans l’allée principale du cimetière :

• Je représente un descendent d’esclave Guyanais, devenu le premier gouverneur noir en 1936.

• C’est en Guadeloupe, qu’il dit en1937 au lycée Carnot de Pointe-à-Pitre, le discours « Jouer le Jeu » dont voici quelques extraits :

Joué le jeu, c’est être désintéressé

Joué le jeu, c’est piétiner les préjugés, tous les préjugés et apprendre à baser l’échelle des valeurs sur les critères de l’esprit.

Joué le jeu, c’est mépriser les intrigues et les cabales, ne jamais abdiquer, malgré les clameurs ou menaces, c’est poursuivre la route droite qu’on s’est tracée.

Joué le jeu, c’est savoir tirer son chapeau devant les authentiques valeurs qui s’imposent et faire un pied-de-nez aux pédants et aux attardés.

Joué le jeu, c’est aimer les hommes, tous les hommes et se dire qu’ils sont tous bâtis sur une commune mesure humaine qui est faite de qualités et de défauts.

Joué le jeu, c’est mériter notre libération et signifier la sainteté, la pureté de notre esprit…

• Sa ou ka chèché la si place en mwen

2ème Etape

Lieu : Place Félix Eboué

Indices posés sur le bord de la place

• Ti voiti a moun lonten
• Yo ka krié mwen WOULO
• An ni en wou é dé baton

Epreuve

Un staff remet aux participants l’épreuve à effectuer devant la statu de Félix Eboué.

Celle-ci est : récupérer un pneu et deux bâtons sur la place Félix éboué,
Ensuite les participants doivent partir à la prochaine étape en faisant rouler le pneu avec les bâtons.

Indice du lieu suivant remis par le staff après l’épreuve :

• Mwen owa an kaz ki ka netoyé dlo sal pouw bwèy
• En didan an mwen ou ké vwè Sirik, Touloulou, lapia, sémafot.
• Sa ou chèché la alantou an mwen


3ème Etape

Lieu : Canal à côté du centre d’épuration

Indices posés sur le bord du canal

• An tan salin la té salin an té wa
• An té mèt pié bwa
• An sé an pié bwa ki ni plen pikan
• an ka fè an ti flè jòn
• An ka santi fò

Epreuve

Un staff remet aux participants l’épreuve à effectuer.

Celle-ci est : Trouver un Arbre Acacias et prendre une épine.

Indice du lieu suivant remis par le staff après l’épreuve :

• En sé an zòn a pêchè
• Mwen owa lanmè la
• Sa ou ka chèché la a alantou a kaz a Printemps

4ème Etape

Lieu : Zone de pêcheur à proximité du canal précédent (Owa printemps)

Indices posés autour de la cabane

• An sé an ti zozio ki ka palé anlo…
• An sé an pays, en didan mwen ni moun a zié bridé

Epreuve

Un staff remet aux participants l’épreuve à effectuer.

Celle-ci est : Jeu pichine

Indice du lieu suivant remis par le staff après l’épreuve :

• Nou ka viv si lanmè
• Nou ka gidé pêchè
• Sa ou ka chèché la si nou

5ème Etape

Lieu : Dans la mer entre printemps et le cimetière des non baptisés (indien)

Epreuve

Récupérer les indices posés sur les bouées.

Indice du lieu suivant :

• An sé sel koté toujou ni Korosol ek Zoranjé
• An ni an wob blan
• An tan lontan en té kaz a tout moun ki paté batisé, tamoul kon kalkitas
• Sa ou ka chèché la si wob an mwen

6ème Etape

Lieu : Cimetière des non baptisés (indiens)

Indices posés sur le mûr extérieur du cimetière

• Kat chimen ant kò ek lespri
• « Kayé » en fwansé

Epreuve

Un staff à côté de la croix remet aux participants l’épreuve à effectuer.

Celle-ci est répété le texte suivant :

• Pourquoi il y a un cimetière indien à Saint-François ?

Beaucoup de personnes s'imaginent que c'est par esprit de séparatisme qu'un cimetière indien existe à Saint-François.

En voici la véritable raison, donnée par Ernest Pépin :
«Dans les temps anciens, mais pas trop lointains, les Nègres se plaignirent des coutumes que pratiquaient les Indiens à l'égard de leurs morts. Ils leur offraient des repas le jour de la Toussaint et cela dérangeait les Nègres déjà peu enclins à aimer les Indiens. Pour eux, ce n'était ni plus ni moins qu'une profanation du cimetière. Une fois encore, des conflits opposant les uns et les autres allaient déchirer la commune. Peut-être même que le sang allait couler, car on ne joue pas avec le respect dû aux morts.

Un grand propriétaire indien offrit un terrain à ses frères de race pour leur permettre de pratiquer en toute quiétude leurs rites. Et depuis lors, il y avait le cimetière des Indiens et le cimetière des autres. Ceux-là même qui supportaient ensemble les tribulations de la vie prenaient des chemins différents après leur mort ! »

Indice du lieu suivant remis par le staff après l’épreuve :
• An plas an mwen téni Zikak
• An ni an tapi wouj bayolé kii ka fè 400 mèt
• Yo ka pran soin a zeb an mwen

7ème étape
Lieu : Stade

Indices posés sur le mûr extérieur du stade

• An sé bol dlo a bef
• An fwansé sé madamm a « il »

Epreuve
• Jeu Marelle

Après cette épreuve, il sera demandé aux participants de faire un tour de stade en relai roulot avant d’allé à l’étape suivante.

Indice du lieu suivant remis par le staff après l’épreuve :
• an ka ranpé
• Premié nom an mwen ant zépol aw é men aw
• Restan non la sé an rasin gwadloup kè yo ka planté

8ème étape
Lieu : plage les raisins clairs

Epreuve
• Trouvé an bwa patat
• Faire de la corde à sauter seul et à trois

A la fin de cette épreuve nous arrêtons le chronomètre du candidat et nous relevons le temps . Ensuite le nombre d’indice retrouvés.
Pour finir, nous lui posons des questions sur les différents points du parcours.

Pages