Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

« Chèché » Hugues Charlec

Nady NELZY-ODRY
« Chèché »  Hugues Charlec

   Autrefois et pour le bonheur du plus grand nombre, à la Martinique, les producteurs  de spectacles, organisaient des scènes  ou des concerts l’après midi qui s’appelaient « Téat Katwè ». A mon sens, la formule devrait revenir dans nos habitudes, car elle permet  à ceux qui souhaitent participer à la vie culturelle de la Martinique d’être présent dans les salles.  Hier après-midi, au Grand Carbet du Sermac , le SDAM  (Syndicat des Artistes Martiniquais)  producteur, proposait un spectacle «  Chéché et  Mé ki sa nou lé » ,  que les protagonistes  Hugues Charlec et Sarah Corinne Emmanuel ont intitulé « Théâtre Musical ». 

   Un pur moment de bonheur, d’un spectacle caribéen, que l’on pourrait nommer « lianaj » comme l’ont si bien exprimé les deux artistes.  La salle du Grand Carbet  était pleine à moitié, mais je veux croire que pour la séance de 20h, les artistes ont  joué au moins à guichet fermé.

  Amoureuse des mots, pour Mé ki sa nou lé,  j’ai personnellement  beaucoup aimé les textes d’Emma Bel, dit par la comédienne chanteuse Sarah Corinne Emmanuel, même si j’ai été un peu gêné par la qualité du son qui parasitait quelque peu  le spectacle. 

   Avec « Chèché » d’Hugues Charlec  et ses musiciens, nous avons eu droit à un    voyage dans l’espace de nous même,  à la recherche de  nous même. Chaque mot de chansons parle de nous,  ce que nous sommes et cette conviction ancrée en nous, au-delà des faiblesses et des exigüités  dont nos têtes sont parfois remplies. 

    Et la voix !  Un timbre et des sonorités d’une rare douceur et qui a  provoqué en moi cette émotion caribéenne que je n’avais pas ressenti depuis bien longtemps. Pour ce spectacle, Hugues Charlec et  Sarah Corinne Emmanuel, dialoguent d’une même voix, celle de notre identité et de notre unité. Bravo au SDAM pour l’union qu’elle installe au sein des artiste de Martinique.

Pages