Accueil

CHLORDECONE : GRANDE DECOUVERTE DE LA COMMISSION LETCHIMY

CHLORDECONE : GRANDE DECOUVERTE DE LA COMMISSION LETCHIMY

   Véritable Christophe COLOMB naturellement bronzé qui découvre un Nouveau Monde, le continent Chordécone, dont il avait longtemps douté de l'existence, voici qu'aujourd'hui, le député martiniquais Serge LETCHIMY dirige une caravelle parlementaire toutes voiles dehors !

   Chaque jour, ces vaillants découvreurs découvrent quelque chose de nouveau, enfin qu'ils croient ou qu'ils feignent de croire, nouveau, et c'en est presqu'à mourir de rire si ce n'était pas tragique puisqu'à cause de cet empoisonnement, c'est l'existence à moyen terme du peuple martiniquais qui est en jeu.

   C'est ainsi que COLOMB-LECHIMY et ses conquistadors viennent, par exemple, de découvrir que le chlordécone continua à être utilisé clandestinement dans les bananeraies martiniquaises après son interdiction en 2002. Pourtant, deux écologistes, L. BOUTRIN et R. CONFIANT, dans leur ouvrage Chronique d'un empoisonnement annoncé. Le scandale du chlordécone aux Antilles françaises (1972-2002), ouvrage paru en février 2007, il y a donc plus de 12 ans, en page 13 dudit ouvrage, faisaient référence à :

   "...la dénonciation régulière par certaines associations de trafics de chlordécone, corroborée par la collecte de 9,5 tonnes en parfait état de conservation en juin 2003."

   Toujours dans le même ouvrage, en page 175 cette fois, on peut lire ceci :    

   "Il semblerait qu'il existe une filière d'importation clandestine et que ce poison continue à être utilisé de manière illégale dix ans après la date de son interdiction."

   Or, aujourd'hui, COLOMB-LETCHIMY découvre tout cela et fait des effets de manche à la télé en direction de TI SONSON en vue des prochaines échéances (déchéances ?) électorales, celle de 2020 pour les municipales et 2021 pour les territoriales.

   Allez, continue ton cinéma, Grand Découvreur, tu nous amuses bien au cœur de...l'été !

Pages