Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

CIVILISÉS ET SAUVAGES

Les gens civilisés ont un pays, un état et une constitution. Ils ont un drapeau et un hymne national. Ils sont responsables et ont un chef d’état et un gouvernement, une justice, un état civil pour enregistrer les actes concernant les humains. Ils planifient une éducation scolaire. Ils ont une ou des cultures. Ils ont pour eux les Droits de l’Homme et la liberté dans les limites qui s’imposent de s’exprimer, de disposer de soi, de leur pays, de leurs biens. Ils se déplacent et échangent avec d’autres états. Ils sont chrétiens et au nom de Dieu ils ont conquis et ensuite pillé et porté ailleurs leurs civilisations. Paradoxe, aucun respect pour les Dix Commandements de Moïse.

A l’opposé, les sauvages n’ont pas tout cela. C’est souvent le cas dans les colonies. Une colonie est sous la tutelle et le contrôle d’une métropole civilisée.

Les Amérindiens, les Africains,…, c’étaient des sauvages. En Haïti, les nègres avaient très peu de droit, c’étaient des sauvages. On condamnait à mort ceux qui osaient se comporter comme les colons. En Martinique, on condamnait ceux qui osaient réclamer les Droits de l’Homme de 1789 pour les nègres. De nos jours encore, en Martinique nous sommes sous tutelle, handicapés et incapables de traiter nos problèmes et nos affaires entre nous.

La majorité des martiniquais a peur de devenir responsable.

Devant l’O.N.U. et par rapport aux nations souveraines, nous sommes hors norme, des marginaux, des hors-la-loi. Nous demeurons donc des sauvages, des sujets bien encadrés, non enchainés, mais libres dans une clôture, dans le cadre de la métropole. Et nous nous complaisons dans ce drôle de système.

Certains se disent : {I ja kon sa, kité’i kon sa. La bou pa ka fè kochon mal}.

Rendons un hommage à ces personnes exemplaires comme Sanite BELAIR & Cyrille BISSETTE, qui se sont battus pour l’application des droits qui nous reviennent. Voir les extraits joints de Sept Magazine n° 1554.

Rendons à ROMAIN l’hommage qu’il mérite ! Rendons à Lumina SOPHIE l’hommage qu’elle mérite !

A bas les traitres ! - Donnons-nous la main autour des hommes et des femmes en lutte pour l’émancipation de leur pays. Annou zanfan…

{{Léis}}

Pages