Accueil

Classement mondial QS: pour la première fois, la France est éliminée du Top 50 des universités

Classement mondial QS: pour la première fois, la France est éliminée du Top 50 des universités

La seizième édition de ce classement mondial des universités, le plus consulté au monde, paraissait ce mercredi 19 juin. Sur les 1 000 universités représentées, seules 31 sont françaises et 17 chutent de leur rang.

Coup dur pour les universités françaises. Le seul établissement tricolore qui figurait dans le top 50 mondial du prestigieux classement international des universités QS l’an dernier perd aujourd’hui 3 places pour devenir 53ème. Il s’agit de l’université PSL (Paris Sciences lettres), née d’un regroupement de 10 écoles dont l’Ecole Normale Supérieure (ENS), l’université Paris-Dauphine,les Mines ParisTech, ou l’institut Curie, en 2010. Et PSL n’est pas la seule à chuter dans l’édition 2020 d’un des palmarès les plus influents au monde publié ce mercredi 19 juin: elles sont 17 françaises à subir le même sort.

Classement QS 2020: le top 10 des universités françaises

QS World university rankings

» LIRE AUSSI - Classement des meilleures Écoles de Commerce 2019

Les universités françaises baissent dans l’indicateur «réputation»

Les cinq premières universités françaises sont les mêmes que l’an dernier. Derrière PSL au 53 ème rang, l’Ecole Polytechnique est l’une des 4 seules à grimper, passant de la 65ème à la 60ème place. Elle est suivie de Sorbonne université qui perd deux places pour devenir 77ème, puis de Centrale Supélec passant de 137ème à 139ème et l’Ecole Normale supérieure de Lyon chutant de la 153ème à la 160ème place.

Pour clore le top 10 français on retrouve loin derrière Sciences Po en chute libre, passant du 221ème au 242ème rang. Lécole de la rue Saint-Guillaume est talonnée par Télécom Paris, qui fait sa première entrée et détrône l’université Paris Sud à la 7ème position pour la France, et au 242ème rang mondial. Une place en dessous, l’école des Ponts Paris Tech grimpe de 7 places. Elle est suivie par l’université de Paris, en 253 ème position et présente pour la première fois dans le classement. L’université Paris Sud enregistre une chute spectaculaire, passant de la 239ème place à la 262ème. L’université Grenoble-Alpes et l’université Paris-Diderot disparaissent du top 10 national.

Si ce nouveau classement est peu flatteur pour les universités françaises, c’est en partie à cause de leur baisse dans l’indicateur «réputation». Elles sont 25 sur 31 universités françaises à avoir baissé pour l’indicateur «réputation auprès des employeurs», et 26 pour l’indicateur «réputation auprès des pairs académiques.» En revanche, l’université PSL jouit d’une excellente réputation auprès des employeurs, au 20ème rang mondial pour ce critère avec 98,6 points sur 100. Aucune université française ne figure non plus dans le top 100 pour l’indicateur Citations qui mesure l’impact de la recherche institutionnelle.

Les universités américaines et britaniques restent imbattables

Inutile pour la France d’espérer rivaliser avec les États-Unis ou le Royaume-Uni. Comme chaque année, les universités anglo-saxonnes occupent massivement les premières places. C’est l’université du Massachusetts qui figure une fois de plus en tête du podium, suivie de l’université de Stanford, et d’une troisième université américaine, Harvard. Oxford occupe la 4ème place, avant l’institut de technologie de Californie, l’institut fédéral de technologie de Zurich en Suisse, et 3 universités britanniques. Cambridge, le Collège universitaire de Londres (UCL), et le collège impérial de Londres.

Classement QS 2020: le top 10 des universités mondiales

QS World university rankings

Pour se consoler de cette médiocre performance, les français peuvent toujours se référer à la dernière édition du classement QS par discipline. Paru le 27 février 2019, il faisait état d’une belle montée en puissance des universités françaises. Sorbonne université y figure en 15ème position pour l’histoire classique et ancienne, et PSL en 20ème position pour les mathématiques, l’Insead en 2ème position et HEC en 11ème en commerce et gestion, l’agro-ParisTech en 4ème position en Agriculture et sylviculture, ou encore Sciences Po Paris en 3ème position en politique et études internationales.

Pages