Accueil

COMITE JUSTICE EGALITE : COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 27 MAI

 Dans la salle, une trentaine d’invités souvent concernés par les affaires ci-après.

Suite à de nombreux dysfonctionnements de la justice rendue en Martinique, considérés comme de l’époque de l’esclavage longtemps révolues, voire du  mépris (voir les illustrations suivantes)… :

1°- concernant, entre autres, l’actuelle affaire du CEREGMIA à l'UAG (l’UA) depuis plus d’un an) … ;

2° - concernant l'accident d'un avion poubelle  de la West Caribbean en 2005 à Maracaibo, ayant entraîné la mort de 152 passagers martiniquais, affaire pour laquelle la justice coloniale s'est prononcée arbitrairement en mai 2015 (10 ans après, afin de noyer une seconde fois et définitivement le poisson) à une conclusion de non-lieu au prétexte que les pilotes décédés ont été les seuls responsables... ;

3° - concernant la dégradation sanitaire et écologique  en Martinique, pendant plus de trente ans -et malgré les interdictions d’utilisation dans de nombreux pays, notamment en France-même, en Europe et en Amérique-  par épandage au moyen d’avions et d’hélicoptères du chlordécone sur les bananeraies et la population, avec la complicité de certaines hautes administrations et de certains élus et souvent des travailleurs agricoles. Ce, malgré les avertissements et les poursuites judiciaires de plusieurs organisations écologiques -dont l’ASSAUPAMAR en tête, Ecologie Urbaine, Martinique Ecologie,…-  et de certains organismes de santé… ;

4° - Il faut ajouter à cela que certains magistrats qui rendent la justice -par exemple le procureur en arrivant dans la salle d’audience- ne disent pas bonjour aux avocats…

Compte tenu de ces dysfonctionnements, de la lenteur suspecte de la justice locale, ne tenant surtout pas compte de la spécificité du peuple, un  comité -COMITE JUSTICE EGALITE- vient de se constituer pour dénoncer ces malhonnêtetés et combattre ces genres de décisions de justice dans ce qu’ils considèrent comme cela se passe en colonie, disons un pays de non-droit.

Ce comité a vocation d’être pérenne et d’intervenir contre certaines décisions de justice ici à deux vitesses, pour défendre ceux qui sont les victimes d’injustice rendue, pour lutter contre les discriminations afin d’arriver à une justice équitable pour tous, à l’égalité de traitement pour toutes les composantes de la  société…

Les membres issus de toutes les couches sociales sont :

  • Me Alex URSULET, président d’honneur ;
  • Térez LEOTIN, présidente du COMITE JUSTICE EGALITE ;
  • Rose-Marie TAUPIN PELICAN (pour l’AFCA quant au crash du Venezuela) ;
  • Marie-Line MOURIESSE -secrétaire absente- représentée par Jean BELLETERRE (Ecologie Urbaine) ;
  • Raphaël CONFIANT, secrétaire adjoint ;
  • René DORVILLE, trésorier ;
  • Edmire STE-LUCE, trésorière. adjointe ;
  • Daniel BOUKMAN, 1er assesseur ;
  • Eliane RETORY, 2è assesseur ;
  • Jean BELLETERRE, 3è assesseur.

 

Les membres présents (voir cinq au bureau sur les photos) se sont exprimés dans leurs attributs. Ils se sont constitués en association et ils entendent œuvrer, se rendre utile (intervenir) quand il le faut pour que justice soit correctement rendue dans ce pays, afin que la confiance revienne en la justice.

Compte rendu et photos de Léandre LITAMPHA

Martinique, le 39 mai 2015.

L. Ltmph

Pages