Accueil

CONCACAF : OÙ ÉTAIENT GILLOT, LUREL, MALO ?

Jack Warner, président de la Confédération Caraïbe du Football (Concacaf) mais, aussi vice-président de la FIFA, était le week-end dernier en Guadeloupe où s’est tenue le 31e Congrès de la CFU. Ah oui, CFU, vous ne savez même pas ce que c’est ? Caribbean Foot Union. Yes, les nations indépendantes de la Caraïbe, à l’initiative de Jack Warner, sont venues chez NOUS pour parler du football caribéen et mondial. . C’est une initiative historique d’une portée considérable, mais, qui n’a eu, hélas (presque) aucun écho dans notre pays. La soit-disant «grande presse» guadeloupéenne a brillé par son absence. RFO TV a bien dépêché un cameraman, mais, le pauvre bougre ne parlant pas un mot d’anglais, n’a pas dû comprendre grand chose., à ce qui se disait..

Jack Warner, qui était déjà venu en Guadeloupe en janvier dernier tenir un séminaire sur «l’intégration de la Guadeloupe, dans le concert des nations Caraïbes» se bat donc POUR NOUS.

Le vice-président de la FIFA, Jack Warner, agréablement surpris, par la bonne tenue du football guadeloupéen, lors de la dernière Gold Cup, souhaite depuis, et avec force, que notre pays ait une vraie place à la Concacaf. C’est une question éminemment politique, car la Guadeloupe, colonie française, n’a pas statutairement le droit de siéger à la Concacaf. Mais, Warner, comme jadis Jack Rugard (ex-président de la LGF, d’ailleurs présent à ce congrès), croit que devrions y être. Alors, pour mettre la FIFA et singulièrement Platini, face ses responsabilités et peser sur la FFF ( Fédération de Foot Ball Français), , Jack Warner nous a « offert « un congrès clefs en mains…. Logiquement, pendant ces deux jours, on aurait dû entendre les politiques de la Guadeloupe monter au créneau , appuyer la démarche de Mister Jack Warner, on aurait du lire ou entendre des éditos des «journalistes sportifs». Ola sa ? Rien de tout cela, le congrès de la CFU s’est tenu dans le plus grand des silences il a été une sorte non-événement médiatique et politique.,

Jack Warner aurait pu être déçu et laisser tomber. Eh bien non, l’homme insiste .Au cours de la brève rencontre qu’il a eu avec les très rares journalistes présents, il a expliqué que ce congrès tenu en Guadeloupe, servirait à «démontrer» aux autorités françaises que la Guadeloupe à vocation à être une NATION… tout au moins au niveau du football. !! Il a aussi rappelé que sur le plan footbalistique, non seulement les «Gwadaboys» avaient démontré leur capacité, mais que sur le plan mondial, les Guadeloupéens jouant en équipe de France, n’ont plus rien à prouver.

Jack Warner, a eu là une attitude militante, mais, je l’ai trouvé bien seul. Que disent nos politiques ? Je n’ai pas entendu Victorin Lurel, pas vu Jean-Claude Malo, encore moins Jacques Gillot et tous ceux qui, je n’en doute pas, sont à l’occasion de fervents supporters du football guadeloupéen. Jack Warner mérite d’être soutenu, sauf s’il a posé un problème que les Guadeloupéens ne posent pas !

Wow, putain, vraiment dur d’être un colonisé !!!

{{Danik Ibrahim Zandwonis}}

Commentaires

shaka_zulu1 | 18/04/2008 - 15:04 :
Pendant le Mondial 2006 lors de la qualification de la France à la finale, il fallait voir comment les guadeloupéens défilaient dans les rues.Et oui messieurs, plus français que ça, tu meurs.Un an après à la même période quasiment, ces mêmes guadeloupéens arboraient un ruban rouge et vert sur l' antenne de leur voiture pour célébrer la qualification des Gwadaboys en demi-finales de la CONCACAF GOLD CUP aux USA.Que penser de tout ça? Ca prouve que nous guadeloupéens nous sommes un peuple entre "fit é fant".L'exploit de la Guadeloupe a eu le mérite de nous montrer qu'il n'y a pas que l'équipe de France.Guadeloupéens, pensez d'abord à votre pays! Si lors du congrès de l'UFC qui s'est déroulé en Guadeloupe, les politiciens et les médias se sont déclarés aux abonnés absents, c'est que d'une part une partie de nos politiciens "bwa-bwa"préparaient les élections municipales et cantonnales. ET d'autre part en ce qui concerne les médias, comme vous le dîtes monsieur Zandwonis, RFO télé a bien fait un reportage sur cette évênement mais il a été diffusé devinez où?... Sur télé Martinique.Par contre silence radio et télé en ce qui concerne la Guadeloupe.Cela prouve qu'en Guadeloupe tous rapprochements avec nos voisins caribéens ne font pas partie de leur préoccupation ni de leur priorité.Colonisation quand tu nous tiens! J'ai remarqué qu'en Martinique, il font beaucoup plus de reportages sur la Caraïbe.Est-ce dire qu'en Martinique, on se sent plus caribéen? On dirait que oui!

Pages