Accueil

Coup de tonnerre de la Chambre Régionale des Comptes sur la municipalité de Fort-de-France

Michel BRANCHI (conseiller municipal)
Coup de tonnerre de la Chambre Régionale des Comptes sur la municipalité de Fort-de-France

La Chambre régionale des comptes (CRC) par avis du 19/12/2018 a révélé que le budget primitif 2018 présenté en équilibre présentait un "déséquilibre" de 55,8 millions d'euros du fait de nombreuses "insincéritées". Des dépenses avaient été minorées et des recettes majorées artificiellement.

La CRC enjoint le Maire de rétablir la vérité des comptes dans le délai d'un mois principalement par la baisse des dépenses de fonctionnement. Sinon ce sera la mise sous tutelle. Ce déficit de 55,8 millions d'euros en réalité avait été camouflé par des falsifications. Il représente un montant énorme de 20 % du budget qui se monte à 281 millions d'euros. Cela promet de nouveaux sacrifices à la population foyalaise, aux entreprises et au personnel. Ce trou financier résulte de la gabegie, de la mauvaise gestion de recrutements clientèlistes et de projets pharaoniques depuis 2001 avec Serge Letchimy. Didier Laguerre accuse l'Etat de cette déconfiture. C'est faux en grande partie ! La municipalité néoPPM a bénéficié souvent des largesses de l'Etat colonial pour son rôle de frein à la conquête de la responsabilité (article 74). Même si elle subit depuis 2013 (comme toutes les collectivités) la baisse des dotations. Fok Sa Chanjé Fodwans n'a cessé de prévenir de la survenue de cette catastrophe. On comprend pourquoi il ne faut pas faire la même chose à la CTM. Ce serait couler le pays Martinique.

Michel Branchi, conseiller municipal.

Pages