Accueil

DATE DE COMMEMORATION DE L'ABOLITION : SIMAGREES DE TOUS COTES

DATE DE COMMEMORATION DE L'ABOLITION : SIMAGREES DE TOUS COTES

   Que les Français fixent comment ils veulent la date de la commémoration de l'esclavage, qu'est-ce qu'on en a à fiche ? Leurs ancêtres ont commis le péché, le crime, de l'esclavage durant trois siècles, et eux, leurs descendants, en bénéficient largement encore aujourd'hui. Que ces derniers se repentent ou fassent semblant de se repentir, c'est leur problème ! Qu’ils choisissent comme date le 31 février ou le 34 décembre, ça les regarde !

   Donc le combat-de-gueule qui oppose depuis des années, les partisans de telle date contre les partisans de telle autre date est un combat franco-français qui ne nous intéresse pas. On rétorquera que parmi eux, il y a des Antillais installés en France depuis une, deux, voire trois générations, qui se considèrent comme Français à part entière et qui ont le droit de se battre pour avoir les mêmes droits que leurs compatriotes blancs. Là, OK, pas de souci ! Un Français noir a tout à fait le droit de se battre ou de se mettre en grève de la faim pour imposer la date de commémoration qu'il considère comme la meilleure. Mais qu'est-ce qu'un Antillais des Antilles a à voir dans ça ? De quel droit tel qui est/se dit indépendantiste en plus ou tel autre afro-centriste se mêle-t-il de ce qui ne le regarde pas ?

   Sa pa ka gadé zot ! Fèmen djel-zot ! Au lieu de vous intéresser à une affaire franco-française, allez voir comment fonctionne un pays indépendant et préoccupez-vous de savoir comment vous aller faire fonctionner votre Martinique indépendante ou votre Guadeloupe indépendante ! Tenez, Barbade a fêté durant toute l'année 2016, le 50è anniversaire de son indépendance, êtes-vous allé assister à une seule des manifestations liées à cet événement ? Tenez encore, le Bénin a organisé récemment la Fête des Religions Autochtones, vous y êtes allés ?

   Non !

   Donc foutez la paix à Romana et aux Français noirs !...

Pages