Accueil

DE L’INCOMMENSURABLE VILENIE DE L’INTERNAUTE ANONYME

L’Internet est quelque chose d’absolument fabuleux. Personne, même ceux que la seule vue d’un ordinateur insupporte, ne dira le contraire. Pour ma part, j’ai souvenir, avant 1990, des interminables queues qu’il m’arrivait de faire aux guichets de la Poste juste pour faire timbrer une simple lettre parfois. Aujourd’hui, d’un clic, on envoie son message à l’autre bout du monde et l’on est sûr de recevoir une réponse dans la minute, dans l’heure ou dans la journée qui suit. Sans compter qu’en plus de cette économie de temps, on fait aussi une économie de papier et c’est tout bon pour la défense des forêts et la protection de l’environnement.

Pour retrouver une date, un événement ou une personne, l’Internet est encore plus stupéfiant. On tape par exemple, sur « Google » ou quelque autre moteur de recherches, « Eruption de la montagne Pelée 1902 » et en un claquement de doigts, on trouve à sa disposition une quantité de documents écrits ou iconographiques. Bien sûr, cela ne remplacera jamais le plaisir qu’il y a à fouiner dans les rayons d’une bibliothèque et cet autre immense plaisir qui consiste à tomber sur un document qu’on ne cherchait pas et qui du coup, vous fait oublier votre première recherche. Mais quand on est pressé, c’est tout de même bien utile d’aller sur le Net.

Il y a enfin, tous ces sites-webs sur lesquels on peut lire des articles entiers de sociologie, d’anthropologie, d’histoire, de linguistique, d’économie etc…écrits par les meilleurs spécialistes, et même des livres entiers quoiqu’il soit difficile de lire 200 pages sur l’écran d’un ordinateur. Tout ce savoir facilement disponible devrait pouvoir, s’imagine-t-on, « rehausser le niveau » comme on dit. Permettre au plus grand nombre de sortir des idées toutes faites et des certitudes solidement ancrées pour enfin accéder à la pensée critique.

Hélas, il n’en est rien !

Car bien plus nombreux, mille fois plus nombreux, cent mille fois plus nombreux sont les site-web débiles qui, partout à travers le monde, permettent à l’indéracinable connerie humaine de trouver un exutoire. Ils sont des millions, plusieurs millions. Descartes disait que « la raison est la chose au monde la mieux partagée ». C’est vrai, mais la connerie aussi. Et ses sœurs lâcheté et vilénie l’accompagnent presque toujours. Le Web mondial et surtout antillais__c’est triste à dire__est envahi par la connerie, la lâcheté et la vilénie. Et cela ne se manifeste pas seulement au niveau des articles publiés sur les sites, mais aussi et surtout au niveau des commentaires des lecteurs, des internautes, les fameux « post ».

Ce jugement concerne environ 80% des « post » car, dieu merci, il y en a quand même 20% qui émanent de personnes sensées.

CONNERIE

N’importe qui s’imagine tout savoir sur n’importe quel sujet et y va de son docte commentaire aussi bien sur l’extermination des bébé-phoques qu’à propos de la politique irakienne d’Obama ou de la dernière frasque de tel ou telle star d’Hollywood. Voire même de la hausse ou de la baisse de l’Indice CAC 40. Ce phénomène a un nom : celui de l’analphabète sur-informé. C’est la télévision la première qui l’a engendré et son modèle est le Journal 6 minutes de la chaîne M6. Vous êtes assis devant votre télé et chaque minute, on vous donne une information sur un sujet quelconque, le sujet durant une minute. Au sortir de ce bref laps de temps, vous vous gonflez d’aise, persuadé de savoir pourquoi il y a une guerre au nord du Sri-Lanka ou comment l’Islande essaie de renflouer son système bancaire.

L’Internet a aggravé, à son tour, le phénomène puisque là, l’internaute a la possibilité de réagir et de donner son point de vue. Le seul problème, c’est que pour réagir sur un sujet quelconque, encore faudrait-il qu’on en ait pas pris connaissance autrement que pendant une seule minuscule minute de télé ou par quelque articulet ou entrefilet d’article-web ou d’article-journal. Encore faudrait-il qu’on ait lu des textes approfondis, des rapports ou des livres sur le sujet. Personnellement, il y a des sujets sur lesquels je m’interdis formellement d’écrire soit parce que je ne les connais pas du tout (musique, art culinaire, mode, franc-maçonnerie) soit parce que je les connais peu (sport, psychanalyse, archéologie). Or, que constate-t-on ? Que notre internaute anonyme a un avis sur tout. Qu’il sait tout. Et mieux que tout le monde, s’il vous plait ! Le bougre se permet même de critiquer tel article écrit pas un spécialiste dans tel ou tel domaine sans posséder les fondamentaux du domaine en question ni les outils conceptuels pouvant permettre de le contredire.

L’Internet c’est donc aussi, hélas, le meilleur vecteur de l’humaine connerie.

Pour prendre un exemple me concernant, combien de fois n’ai-je pas lu sous la plume de ces 80% de « gran-grek » de l’ombre que mes romans sont sexistes et qu’ils donnent une image détestable de la femme antillaise. Ces messieurs-dames ne se sont même pas avisés de deux choses simples comme de l’eau de roche :

1°. La plupart de mes romans se déroulent à l’époque de la « société d’habitation », époque où le machisme était roi.
2°. Lorsqu’un personnage de roman parle, il n’exprime pas forcément l’opinion personnelle de l’auteur. Surtout que dans un roman, il y a une multitude de personnages différents les uns des autres.

Donc, non, il est idiot de m’assimiler à tel commandeur d’habitation de tel ou tel de mes romans ! Tout ça s’apprend en classe de 5è ou de 4è, si mes souvenirs sont exacts, mais bon…

LACHETE

La petite sœur de « Connerie » au niveau du Web est « Lâcheté ». Soigneusement dissimulé derrière un pseudo, notre internaute va distiller son venin en toute impunité. Enfin, croit-il. Car en cas de procès en diffamation, la justice oblige le responsable du site-web sur lequel il a posté son commentaire à donner son adresse e-mail et l’adresse-IP de son ordinateur. Et il est généralement retrouvé en un rien de temps, convoqué par la justice et condamné. Mais bien entendu, cela n’arrive pas très fréquemment car s’il fallait intenter un procès à tous les pèquenots qui vous agressent, on n’en finirait pas et on se ruinerait pour rien en frais d’avocat. L’internaute anonyme bénéficie donc d’une très large impunité et en profite sans vergogne. C’est ainsi que chaque fois que je publiais un texte sur CARIBCREOLE1, j’étais aussitôt bombardé de « post » rageurs, dénonciateurs, calomniateurs etc…, chose qui final de compte, poussa le responsable du site, Dannick Zandronis, à supprimer purement et simplement mon blog. Il l’a fait sans m’en avertir ni prendre mon avis et cela dans une bonne intention : celle de me protéger, de protéger mon image. Mais, il aurait sollicité mon avis que je lui aurais demandé de n’en rien faire. D’y laisser et le blog et les commentaires haineux des internautes anonymes pour la bonne et simple raison que je les emmerde (j’ai failli écrire « je les encule », mais j’ai trop de respect pour les homosexuels). Qu’est-ce que ça peut bien me foutre qu’un merdeux, frustré que personne ne le connaisse et qui n’a jamais rien fait de sa vie pour son pays, aigri de voir que d’autres sont reconnus tant au niveau local qu’à l’étranger, se mette à déblatérer ou déverse sa bile sur mon compte ? Bof ! Si ça peut lui permettre de jouir un tant soit peu, pourquoi pas ? Au moins se montrera-t-il, une fois son commentaire posté, moins « souba » avec bobonne et les mouflets. Ou moins mal élevé au guichet ou dans le service qui l’emploie. L’Internet comme sédatif ou Prozac pour les innombrables frustrés qui peuplent cette planète, Bill Gates n’y avait sans doute pas songé, mais il se trouve qu’il joue le rôle de Super-docteur ou de Super-psychanalyste.

VILENIE

La benjamine de cette troïka de l’infamie, la petite sœur de « Connerie » et de « Lâcheté » est bien sûr « Vilénie ». L’internaute anonyme fera porter à l’auteur de l’article qu’il commente, ou plutôt qu’il incendie, toutes ses turpitudes. Il l’accusera de tous les maux, perversions, malversations et crimes de la terre. Evidemment, la plupart du temps, ces dénonciations n’auront strictement rien à voir avec le contenu de l’article ! Incapable de critiquer ledit article, enragé de se voir mis en cause dans son petit confort de parfait colonisé, l’internaute anonyme antillais se déchaînera. Cela s’est produit à l’occasion d’un article que j’ai écrit intitulé « DE L’URGENTE NECESSITE DE SUPPRIMER LES 40% ! ». Alors là, j’ai tout subi, des vertes et des pas mûres, des crachats, des calottes virtuelles, des coups de pieds tout aussi virtuels : il cache l’argent de ses livres en Suisse tout en roulant dans une vieille voiture, il bat sa femme, il est furieux de ne pas être président du Conseil régional (ou général), il vient travailler avec des chemises non repassées, il est misogyne, il est antisémite, il est raciste anti-nègre, il est payé par le Hamas (ou le Hezbollah), il hait la France et j’en oublie ! Bref, un véritable torrent d’injures et de calomnies, tout ça parce que j’avais, dans l’article en question, essayé de démontrer que les 40% sont néfastes à l’économie martiniquaise et constituent l’un des principaux obstacles à son développement. La vilénie consiste donc, chez l’internaute anonyme, non pas de critiquer le texte de quelqu’un, ni de chercher à en démonter les arguments, mais de se livrer à des attaques « ad hominem » qui n’ont aucun rapport avec le texte et qui sont dans neuf cas sur dix de pures calomnies. Dieu merci, il y a eu aussi des critiques sérieuses émanant des 20% d’internautes non tarés :

1. Il ne faut pas supprimer les 40%, mais les verser à une banque coopérative qui aidera au développement d’entreprises.
2. Après trois siècles d’esclavage et donc de salaires impayés, les Français nous doivent ces 40%.
3°. En réalité, à cause de l’inflation, les 40% de 1946 ne correspondent plus qu’à 20% aujourd’hui etc…etc…

Bref, ces gens ont critiqué le texte de Confiant et les idées qu’il défend, pas la personne de Confiant.

CONCLUSION

Les cons sont incommensurablement plus nombreux que les autres, c’est une évidence que le Web vient confirmer. Les lâches et les experts en vilénie aussi. Mais moi, tout ça ne me dérange pas du tout. Au contraire ! Cela me donne du carburant pour écrire. Quand c’est le calme plat, quand il n’y a aucun bombardement à l’horizon, je tourne en rond, je me tourne les pouces et je m’ennuie. Par contre, quand ça ce déchaîne contre moi, j’ai une espèce de montée d’adrénaline qui me transforme en bourreau de travail. Je peux écrire 3 ou 4 livres dans l’année. C’est pour ça que j’adresse le présent article à l’ami Zandronis en espérant qu’il acceptera de le mettre intégralement sur son site CARIBCREOLE1 et que cette fois, il ne supprima aucun des « post », même les plus haineux et calomniateurs qu’il déclenchera immanquablement. D’ailleurs, si les 80% de cons-lâches-vils sont à court d’arguments, je leur en offre quelques-uns : Confiant a détourné des dizaines de milliers d’euros alors qu’il présidait une association, Confiant a violé une gamine de 15 ans, Confiant n’a pas porté secours à des accidentés de la route alors qu’il passait là au même moment, Confiant déjeune en douce avec les Békés, Confiant arrive tous les matins en retard à son travail, Confiant joue aux cartes pour de l’argent et a vidé le compte de sa grand-mère pour payer ses dettes etc…etc…Qu’ils fassent marcher leur imagination, bon sang, ils me trouveront bien d’autres turpitudes !

Allez , l’ami Zandronis, un peu de courage, stp !

Ha-ha-ha !

Commentaires

guy | 02/05/2009 - 01:17 :
Ou fout ni rézon, afarel! ...mé fodré man diw ki man trapé an kalté gwo pwèl lè disparèt pran "kréyol djal" anlè bondamajak...dlo près soti an zyé mwen, a pa jé ! An lot soley !
mo1mo1 | 02/05/2009 - 10:10 :
Etre harcelé par des tiers cela signife qu'on existe,alors laisse aboyer les chiens de garde du système colonial,heureusement ils VOMISSENT LEUR VENIN ,cela me permet de te demander où puis-je trouver l'article sur les 40%? Tu as oublié ,une chose lorsque ces salauds sont frappés par le destin:accident,maladie incurable,impuissance sexuelle subite,enfant dans la rue,ou il découvre que son épouse est une LESBIENNE avérée,ll devient gentil,il ne discute plus, il a le regard FIXE,il se fait très discret ! ALORS CONTINUE TA ROUTE,l'essentiel c'est d'atteindre ton objectif qui est de permettre à un jeune de se réveiller intellectuellement pour devenir l'architecte de son destin!
spipou | 06/05/2009 - 19:18 :
Cher Raphaël, Aimant naviguer sur internet, je viens de découvrir votre site et de lire votre article, dont je vous remercie vivement. En effet, j'ai eu de nombreuses fois l'occasion de constater cette effarante connerie, et surtout une violence incroyable, à croire que les forums et les commentaires des blogs ne sont peuplés que par des psychopathes. Et les "cons des forums" ne sévissent pas que sur les sites politiques ou polémiques ! Quand j'ai acheté mon premier ordinateur et découvert internet, un des premiers sites que j'ai visités était un site passionnant sur les expéditions polaires, dans lequel j'ai appris plein de choses. Mais quelle n'a pas été ma stupéfaction quand j'ai visité les pages des commentaires, de voir les innombrables messages D'INSULTES GRATUITES adressées à l'auteur du site !

Pages