Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DÉCEMBRE 59

DÉCEMBRE 59

Un petit texte poétique pour se souvenir qu'au mois de décembre en Martinique, il n'y a pas que Noël, ..... comme un écho remonté de notre passé au mouvement de revendication des "gilets jaunes" en France.

Décembre 59

Ils avaient cru qu’en devenant département,

c’en serait fini du mépris, de la misère,

oubliant hélas que toujours le colon ment…

La fermeture des usines sucrières

menant à l’exode rural, pas de travail,

le racisme des colons français fonctionnaires

avaient encore plus agrandi cette faille.

Déçus dans leur espoir, tous ces jeunes frustrés

dans les rues de Foyal exprimaient leur colère.

Ils en avaient assez en chiens d’être traités,

seul le nom de leur laisse avait été changé.

Ils pensaient qu’ils seraient français à part entière,

entièrement à part ils s’étaient retrouvés.

Lors, non content de ne pas tenir ses promesses,

la République avait lâché ses C.R.S.

racistes qui, par la police secondés,

avaient chargé la foule avec brutalité.

Trois morts étaient tombés, fleur de notre jeunesse,

pour défendre à tout prix la dignité bafouée

et la liberté du peuple martiniquais.

À Betzi, Marajo, Rosile, honneur, respect !

Aujourd’hui d’autres leurres à nos choix sont offerts,

alors songeons aux déconvenues du passé

et sachons voir ce qui peut se cacher derrière

afin que nos martyrs ne soient point morts en vain…

 

Patrick MATHELIÉ-GUINLET