Accueil

Depuis seulement 9 mois...

Depuis seulement 9 mois...

   La critique des médias est quelque chose de très peu pratiqué sous nos cieux insulaires, sauf de manière ponctuelle ou épidermique, lorsque par exemple un média quelconque (papier, audio-visuel ou Web) se livre à quelque chose de vraiment choquant ou énorme. Or, la vigilance à ce niveau__au niveau de ce qui est tout de même le 5è pouvoir__devrait pouvoir s'effectuer quasiment au quotidien et surtout savoir dépasser ce qui saute aux yeux de tout le monde pour tenter de repérer les manipulations sous-jacentes. Car ces dernières sont subtiles, discrètes et parfois subliminales, chose qui les rend beaucoup plus efficaces (et donc dangereuses) que les choses choquantes.

   Livrons-nous donc à une étude de cas : dans un journal de la place un homme politique élu de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) et membre de la majorité au pouvoir est interviewé sur une page entière. 8 questions lui sont posées et l'élu dispose de l'espace suffisant pour s'expliquer. Jusque-là tout est OK, tout est en règle, démocratique et neutre en apparence. Bien ! Sauf que la toute première question qui lui est posée est la suivante :

   "On ne va pas revenir sur les conclusions de la Chambre régionale des comptes, sur le TCSP qui a du plomb dans l'aile, mais êtes-vous conscient que les Martiniquais sont dans l'attente d'un progrès social et économique ?"

   On croit rêver : l'élu et la nouvelle majorité à laquelle il appartient ne sont au pouvoir que depuis...9 misérables petits mois et notre cher journaliste somme littéralement l'élu en question de décliner ce qu'il compte faire car la population attend du progrès économique et social. 9 mois ! Ou bien ce journaliste est bêta et ne sait pas qu'en si peu de temps, il est impossible de changer une situation ou bien il le fait exprès et c'est de la manipulation médiatique pure et simple. Nous préférons croire en la deuxième hypothèse et ç'est là justement où c'est gravissime.

   Car enfin, a-t-on envie de rétorquer à notre journaliste, pendant les 5 longues années qui ont précédé ces 9 petits mois et au cours desquelles le PPM/EPMN était au pouvoir à l'ex-Conseil régional, le peuple dont vous parlez n'était donc pas "en attente d'un progrès social et économique" ? Il n'a donc pas exigé qu'on satisfasse son attente ? Comme c'est étrange ! Et puis, a-t-on, envie d'ajouter, si ledit peuple est en attente dudit "progrès", c'est que durant les 5 années précédentes, il n'y a eu aucun...progrès. Telle est la conclusion logique à laquelle on aboutit quand on décrypte la question que vous posez à cet élu.

   Et nous n'évoquerons même pas, cher journaliste, votre rappel des conclusions de la Chambre régionale des comptes qui contribue "anba-fey" à faire croire que celle-ci aurait condamné la CTM alors qu'elle n'émet que des avis. Oui, de simples avis. Sans même parler du TCSP dont vous déclarez "qu'il a du plomb dans l'aile" en oubliant de préciser que le PPM/EPMN a eu 5 longues années pour le construire et qu'il imaginait pouvoir le faire avant l'échéance électorale de décembre 2015.Comment, monsieur l'élu, en 9 mois, vous êtes incapable de faire fonctionner le TCSP ? Voici ce qui est caché derrière votre question.

   Tout cela (Chambre Régionale des Comptes, TCSP, l'attente de progrès économique et social) relève de la manipulation du lecteur-lambda qui n'a ni le temps ni les moyens de prendre du recul par rapport à l'information journalistique et qui "boit" ce qu'on lui donne à lire, entendre ou voir. Sauf que nos élus devraient, par contre, être plus vigilants et ne pas se laisser faire de la sorte. Car répondre à une telle question d'un journaliste sans pointer du doigt le côté biaisé de ladite question revient à conforter le système médiatique dans ses pratiques parfois douteuses.

   Aucun interviewé (élu, chef d'entreprise, travailleur, enseignant, artiste etc.) ne devrait accepter sans broncher des questions biaisées car ce n'est pas rendre service à la démocratie. Surtout dans notre petite Martinique où les règles déontologiques en matière de médias sont pour le moins méconnues...