Accueil

Des chefs traditionnels ghanéens demandent pardon pour le rôle joué par leurs ancêtres dans la Traite atlantique

Des chefs traditionnels ghanéens demandent pardon pour le rôle joué par leurs ancêtres dans la Traite atlantique

   Alors que nos afrocentristes antillais et négropolitains continuent à nier farouchement le rôle joué par les royaumes africains dans le commerce des esclaves vers les Amériques, voici que des chefs traditionnels du Ghana demandent publiquement pardon à une délégation de Jamaïcains en visite dans leur pays.

    Il ne s'agit pas de nier que les premier et principaux responsables de la traite furent les colons européens qu'ils fussent espagnols, français, portugais, anglais ou hollandais, mais  de prendre conscience que si cela a pu durer si longtemps (près de 4 siècles), c'est qu'il y avait forcément des complicités locales. Et lesdites complicités n'émanaient évidemment pas du peuple, mais des chefs, souvent des rois ou des chefs tribaux qui avaient tous les pouvoirs.

   D'où le ridicule qu'il y a chez certains Noirs des Amériques a célébrer la royauté, à se parer des titres de rois et de reines (qu'ils préfèrent sous leur forme anglo-saxonne de "King", "Queen" et "Princess" même quand leur langue n'est pas l'anglais) et à fantasmer sur une Afrique mythique pré-européenne.

   Annou gaé ek kouté sa tibwen !...

Pages