Accueil

DOM: BILLETS D'AVION BAS PRIX PLUS VENDUS

Les ventes de billets d'avion à bas prix entre la métropole et l'outre-mer ont progressé de 13% en 2010, dans le cadre de chartes signées avec les compagnies aériennes, a annoncé jeudi le délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, Patrick Karam.

Au total, 213.832 sièges ont été vendus aux tarifs les plus bas des grilles tarifaires saisonnières d'Air France, de Corsair et d'Air Caraïbes entre la métropole et la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et La Réunion et Mayotte en 2010, soit une augmentation de 13% par rapport à 2009 (188.996 sièges), précise M. Karam dans un communiqué. S'agissant des familles endeuillées, 2.722 personnes ont bénéficié d'un tarif préférentiel contre 2.702 en 2009, ajoute le délégué.

"Ces résultats, très positifs encore pour 2010, montrent le bien fondé de la charte", estime M. Karam. "Les Outre-mer ne constituent pas des destinations comme les autres", ajoute-t-il. "Rapprocher les familles pendant les vacances ou les deuils, étaler les paiements, accroître le poids des bagages constituent autant de réponses concrètes à une demande de continuité territoriale".

Air France, Corsair et Air Caraïbes ont signé en 2009 des "chartes d'engagement volontaires" pour faire baisser le prix des billets d'avion entre la métropole et les DOM entre le 15 juin et le 15 septembre. Des billets sont vendus pendant cette période "au prix le plus bas des grilles tarifaires".

En ce qui concerne Mayotte, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie Française, Saint-Pierre-et-Miquelon et Saint-Martin, des chartes similaires ont été signées en 2010 et le bilan sera fait ultérieurement.

Commentaires

marie_line | 15/02/2011 - 20:24 :
Monsieur Karam, pourtant affecté en tant que Délégué interministériel à l'égalité des chances des français d'Outre-Mer, ne semble pas vivre dans la même réalité que nous aux Antilles ; J'ai mis en ligne une pétition et à ce jour (en moins de 2 mois) j'ai tout de même recueilli 756 signatures, sans doute des illuminés qui n'ont rien compris à tous les efforts effectués ? Pour ma part, et dans ma seule famille : 1° j'ai voyagé en octobre (pas particulièrement une période de haute saison) et j'ai payé mon billet : 562,88 euros. Voyage pour le travail. ma mère (partie pour le décès de sa mère) par un mois plus tard : (retraitée, vivant avec un enfant handicapé) a payé son voyagé, là encore -fin novembre, début décembre) : 780,59 euros. Ma fille vient à Pâques, étudiante a payé son billet : 661,55 euros. Soit en moyenne des billet à 4 300 francs. Quand j'étais étudiante les billets "bon marché" étaient à 1200 francs. Soit trois fois moins chers qu'aujourd'hui. Imaginons une famille de deux enfants (pas particulièrement original en France), il faut donc 4 billets. Cela leur revient à 17 000 francs. Sachant qu'un Salaire minimum est actuellement à 1314 euros, on demande aux familles qui partent ou veulent partir de sortir de leur poche l'équivalent de plus de deux salaires mensuels. Voilà ma réalité, Monsieur Karam, face à vos théorie. Je ne vois pas de baisse mais une {hausse constante depuis le passage à l'euro}}, qui ne s'est absolument pas accompagnée d'une quelconque hausse de nos salaires. Je vois le permis de voler tous azimut les gens car on les croit incapables de compter sous couvert de changement monétaire. Je vois une inflation galopante que le gouvernement dont vous faites partie ne fait que masquer en faisant croire à une croissance même lente, alors qu'elle est proprement ridicule, en en réalité inexistante, que l'on assiste à une véritable récession, et que c'est toujours les classes moyennes que l'on surtaxe sans cesse et qui voient leur niveau de vie s'amenuiser de jours en jours. Alors, Monsieur Karam, votre Ministère n'est pour moi qu'une vitrine aussi vide que votre article, car sur le terrain, on ne voit rien de concret. Marie-Line Mouriesse
marie_line | 15/02/2011 - 21:22 :
Désolée pour les deux coquilles mais je n'avais relu que très vite. Marie-Line Mouriesse

Pages