Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DOMOTA EST PRÊT À "REDESCENDRE DANS LA RUE"

Le leader du LKP Elie Domota à la Fête de l'Humanité (AFP)

Le leader du LKP de Guadeloupe a affirmé lors de la Fête de l'Humanité que l'Etat ne tenait pas ses engagements.

Elie Domota a menacé, samedi 12 septembre lors de la Fête de l'Humanité où il était convié, de "redescendre dans la rue". Le leader du LKP, le collectif à l'origine du mouvement social et de la grève générale qui a durée 44 jours en Guadeloupe il y a quelques mois, estime que l'Etat n'a pas tenu ses engagements.

"On dit clairement au préfet et au gouvernement: on ne va pas se laisser faire. Nous allons, le moment venu, redescendre dans les rues pour défendre nos droits et nos intérêts", a-t-il affirmé.

"L'Etat a signé des engagements, notamment sur les prix et l'essence. Il s'est engagé à faire un certain nombre de contrôles et à prendre des décisions pour garantir aux Guadeloupéens l'arrêt de la profitation", a expliqué le leader du LKP à l'issue de son intervention à l'Agora, avec également des syndicalistes de Nouvelle-Calédonie.

"Aujourd'hui, on voit que l'Etat ne respecte pas ses engagements. Au contraire, l'Etat se met du côté des profitants pour revenir (à la situation) d'avant le 20 janvier", a ajouté Elie Domota.

{{"Les régions vont devenir concurrentes"}}

Il a également été très critique envers le projet de réforme des collectivités locales du gouvernement.

"Les choses sont claires: M. Sarkozy va fusionner région et départements. Il va régionaliser les institutions. Les régions vont devenir concurrentes entre elles", a-t-il expliqué.

"Tout cela pour dire: vous allez avoir plus ou moins d'autonomie", a-t-il continué, estimant que "le développement économique de la Guadeloupe doit être financé par l'Etat français".

Elie Domota a été acclamé par la foule pour son premier déplacement en France métropolitaine depuis la crise sociale en Guadeloupe.
(Nouvelobs.com avec AFP)

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages