Accueil

ESTROSI, UN PROCONSUL DE PLUS

Le seul quotidien de la colonie « Fwansmanti » nous a gratifié dans sa livraison du 29 juin 2007, d’une longue interview du sous ministre des colonies Christian Estrosi. Fraîchement nommé par le petit prince de France, {{Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa}}, voilà qu’il nous indique qu’il va beaucoup voyager.

Le bruit courait qu’Estrosi avait peur de l’avion. Car c’est important pour un sous ministre des colonies de ne pas craindre de prendre l’avion. Nous voilà rassurés. « {S’il y a un truc qui ne me fait pas peur, c’est bien ça.} » dit-il avec fierté. Aujourd’hui, des enfants de 4 ans voyagent seuls en avion !!!

« {Je viendrai visiter l’ensemble des territoires d’Outre-mer d’ici la fin de l’été… je vais beaucoup me déplacer.} » Il ira voir tout le monde sauf les manchots, précise t-il. Cette frénésie du voyage, surtout dans les pays chauds, n’est pas chose nouvelle. Les sous ministres des colonies ont toujours aimé voyager. Il faut qu’ils fassent vite car, il est vrai, ils peuvent être virés du jour au lendemain.

Mais surtout, ces chefs gouverneurs ne doivent pas faire beaucoup confiance à l’impressionnante armada de l’administration française présente dans nos pays : gouverneurs, hauts cadres grassement payés avec toutes sortes de primes, militaires, gendarmes, policiers, services secrets…et bien sûr tous ces enseignants, médecins, infirmiers, kiné qui ne savent pas « coller deux mots en martiniquais (créole) ».

Non tout cela ne suffit pas ; il faut qu’ils viennent voir sur place. Ils n’ont pas complètement tort. Ils savent que les chasseurs de primes et autres chercheurs de retraites dorées n’ont que faire de nos pays et de nos peuples. C’est bien pour cela qu’ils ont si bien payés.

Estrosi a une grande philosophie générale, « {c’est d’utiliser les niches fiscales comme moteur économique.} » Traduisons donc la réflexion de ce grand penseur-économiste. Il veut continuer à mener la même politique de défiscalisation qui permet aux entreprises françaises et européennes d’acheter nos terres, de réaliser de vastes opérations immobilières et donc de juteux bénéfices, tout en évitant de payer des impôts. Politique qui de surcroît contribue au génocide par substitution puisque seuls les Français, les Européens, les riches auront accès aux logements construits. Rappelons ces propos d’un promoteur immobilier français, installé en Martinique, M. Schapira, au magazine « L’EXPRESS » que «{ La Martinique a vocation à devenir la maison de retraite de la France.} » [[Voir article de Jean-Laurent Alcide sur www-montraykreyol.org : LE PREFET DASSONVILLE : « UN MAL BOUG EST PARTI », DISENT-ILS]]…

Enthousiaste à l’idée de tous ces futurs voyages, il se laisse aller à nous avouer quand même certaines réalités.

« {J’ai mis en place une soixante de pôles de compétitivité et il n’y en a que la moitié d’un à la Réunion.} »

« {La France dispose avec les territoires d’une pharmacopée qui permettra d’avoir les molécules du XXe siècle »} Qui a dit que nous n’avions pas de ressource?

« {Je veux que chaque citoyen de chaque territoire de la France d'Outre-mer aime la France et se sente aimé par la France. Il faut pour cela qu'il ait le sentiment qu'on a réussi à créer une véritable égalité des chances. Y en a t-il aujourd'hui? Non. l'écolier, le collégien a-t-il la même égalité pour son cursus que celui de métropole? Non. Y a t-il la même égalité sur le haut débit? Non. Y a t-il la même égalité en matière de santé quand on a des soins à 7 heures de pirogue? Non.} »

Nous pouvons compléter pour lui :

_ Y a t-il une industrie dans nos pays ? NON
_ Y a t-il une école adaptée ? NON
_ Y a t-il une valorisation des créoles par l’état français ? NON
_ Y a t-il des émissions sérieuses, martiniquaises sur RF zéro ? NON
_ Y a t-il une volonté de dépolluer nos sols, nos eaux…et de poursuivre _ les responsables ? NON
_ Y a t-il une volonté d’interdire les épandages de pesticides et autres produits ? NON
_ Y a t-il une volonté de reconnaître nos peuples et donc notre droit à l’autodétermination ? NON
_ Y a t-il une volonté de reconnaître la responsabilité de la France et des békés dans l’assassinat de dizaines d’ouvriers et de citoyens de ces pays, ne serait-ce que pour le 20ième siècle ? NON
_ Y a t-il une volonté de faire respecter la libre circulation sur notre littoral ? NON
_ Y a t-il une volonté de développer la libre circulations dans nos régions géographiques respectives ? NON [[Ce week-end, une délégation qui devait se rendre à la Dominique pour un réunion du Forum Social Caribéen n’a pu le faire car il n’y a pas de vol prévu.]]
_ Y a t-il une volonté de reconnaître nos peuples et donc notre droit à l’autodétermination ? NON [[Rappelons pour mémoire que Sarkosy a été élu par le peuple français mais pas par le peuple martiniquais !]]

Et on pourrait allonger cette liste à l’infini.

60 ans de départementalisation et ces petits roitelets, aidés en cela par certains politiciens bien de chez nous, nous racontent les mêmes âneries avec le même paternalisme. C’est en réalité une forme de cynisme. Et ceux bien de chez nous qui « sont toujours des jouets sombres au carnaval des autres », qui se complaisent dans cette situation et qui ne veulent surtout rien changer pour un petit banc de bambou au pied de leur maître, aiment bien ce ton. Ils ont l’impression d’exister.

OUI, par un artifice juridique (la Loi de départementalisation), la France a fait de nous des petits morceaux du territoire français et du coup, a sorti nos pays de la liste des pays à décoloniser de l’ONU. Mais pendant ce temps, les français se pose la question de savoir si la Turquie fait partie ou non du territoire européen.

Et le summum est atteint avec cette déclaration :

« { {{La France doit porter l’égalité des chances à chacun. Vous avez subi des politiques égalitaristes, avec Nicolas Sarkozy, vous allez connaître des politiques d’équité.}} } »

Il faudrait qu’on nous explique ce qu’est « une politique égalitariste » et des « politiques d’équité ». Pour noyer le poisson, on ne fait pas mieux. On croit entendre les déclarations d’un politologue sur RF zéro.

Quelque soit le statut et quelque soit les dénominations (anciennes colonies, DOM, TOM, DFA, OUTRE-MER, département, région, 97x… sans oublier « les poussières d’empire », « des danseuses chères à entretenir » … ), nous avons toujours entendu la même promesse des gouverneurs, des sous ministres et des présidents successifs : « Vous allez avoir l’égalité. » Force est de constater qu’on en est loin. Et il ne peut pas en être autrement. L’assemblée unique tant demandée par une grande partie de la classe politique mais qui ne fait pas grand chose pour l’arracher, ne changera rien.

Le capitalisme français ne cesse de favoriser les riches et d’appauvrir les plus pauvres en France même et ailleurs. Quelqu’un de sérieux, peut-il croire un seul instant que ce système va faire le contraire pour les colonisés que nous sommes ?

Ces inégalités, ce mal-développement, ce mépris pour nos peuples sont le résultat logique de la politique coloniale et capitaliste. Et c’est bien cette politique là qu’il nous faut liquider pour sortir de la nuit coloniale et que nous soyons enfin des Martiniquais, des Guadeloupéens… bref {{des hommes et des femmes libres dans des pays libres.}}

_ Pierre Papaya
_ Militant du PKLS