Accueil

Et maintenant la SODEM ! 3,5 millions d'euros envolés...

Et maintenant la SODEM ! 3,5 millions d'euros envolés...

   "Il faut laisser la justice faire son travail !" s'empresseront de dire tous celles et tous ceux qui soit préfèrent détourner le regard quand ils voient un acte délictueux soit qui en sont carrément les complices ou les acteurs. C'est la phrase la plus conne qu'on puisse entendre dans une colonie, fut-elle une colonie de troisième type comme la Martinique.

   Car, dans notre soi-disant "île aux fleurs", la justice a-t-elle fait son travail dans l'assassinat du journaliste communiste de "JUSTICE", André ALIKER ? S'est-elle occupée de demander des comptes aux Békés qui ont ruiné le CREDIT MARTINIQUAIS ? A-t-elle enquêté sur ceux qui ont empoisonné nos terres agricoles, nos rivières, nos nappes phréatiques et nos rivages avec ce dangereux pesticide organochloré qu'est le CHLORDECONE ? Quid de l'assassinat de Gérard NOUVET et d'ILMANY lors de la grève de la banane en février 74 ? Que fait-elle pour traîner devant les tribunaux les voyous en col blanc du CEREGMIA qui ont détourné 14 millions de subventions européennes au détriment de notre université ? Sans oublier divers autres scandales : BOODOOM, couvoirs de Saint-Esprit, Vedettes MADININA, GRAN CHAWA, X-PAY ou encore ODYSSI.

     Voici donc que grâce à MARTINIQUE 1è (Cécile MARRE) et FRANCE-ANTILLES, nous apprenons que 3,5 millions d'euros ont disparu dans l'opération d'expropriation des riverains de l'ancienne "Route de Sainte-Thérèse" devenue "Avenue Maurice BISHOP" afin de faire de la place pour le tracé du TCSP. Important : cela se passe entre 2004 et 2015 c'est-à-dire à l'époque du Conseil régional dirigé par le PPM et Serge LETCHIMY. On comprend mieux maintenant l'espèce de fièvre obsidionale qui s'était emparée de ces messieurs-dames lorsqu'ils avaient cherché à faire démarrer le TCSP avant les élections territoriales de décembre 2015. C'était, dans leur esprit, un moyen de prouver à la population l'efficacité de leur gestion, mais sans doute aussi, de faire oublier ou de jeter dans l'ombre un certain nombre de pratiques douteuses liées à cette fameuse SODEM, présidée à l'époque par Jean CRUSOL (PPM), ancien prof d'économie sur le campus de Schoelcher, et qui a été liquidée en juillet 2017 suite à une dette de 12 millions d'euros !!!

   Décidément, ils sont fortiches, ces grands pontes autoproclamés de la discipline fondée par Adam SMITH. Après Fred CELIMENE et sa bande de mafieux sur lesquels pèsent 7 chefs d'inculpation parmi lesquels le plus ronflant à savoir "détournements de fonds en bande organisée au détriment de l'Union Européenne", voici son collègue Jean CRUSOL au mitan d'une affaire glauque. Oui glauque car les riverains expropriés n'ont pas été dédommagés comme la loi l'exige. Des terrains ont aussi été expropriés sans que leurs propriétaires reçoivent leur dû. Des commerçants se sont vus donner de vulgaires "mobile-homes" afin de remplacer leurs boutiques. Bref, on est dans du glauque de chez glauque !

   Pour l'heure, les malversations ne sont pas avérées, mais il faudra bien que l'on découvre où sont passés ces 3,5 millions d'euros. Mais, laissons donc la justice faire son travail, mes chers (es) compatriotes !...