Accueil

Et vous êtes tous invités chez Frankétienne !

Et vous êtes tous invités chez Frankétienne !

Pendant longtemps, je suis passée devant cette demeure en longeant Delmas 31. « C’est la maison de Frankétienne », m’a-t-on toujours dit. Mais ce jeudi, je suis passée de l’autre côté des murs imposants et je me suis retrouvée dans l’antre de cette légende vivante. L’homme, chemise blanche à raies jaunes et vertes, pantalon vert et simples sandales, reçoit Ticket et Le Nouvelliste avec entrain.

Avant même qu’on ne place un mot, il part déjà dans une diatribe contre cette nuisance sonore qui nous empêchera de procéder à l’entretien sur la galerie où les premières œuvres de l’exposition permanente de l’artiste sont accrochées. Des livres sont aussi disposés sur une table un peu plus loin. Mais, bien sûr, il y a plus à voir dans cette véritable cave au trésor pour les férus d’art ! Lentement, l’octogénaire nous conduit dans les différentes pièces de la maison, montrant au passage les différents arrangements qu’il y a faits après les ravages du séisme du 12 janvier 2010. Puis, il se met à l’aise, fait éteindre la génératrice dont le bruit le dérange, enlève ses sandales… Il est temps de causer. Pendant une bonne trentaine de minutes, Jean-Pierre Basilic Dantor Franck Étienne d’Argent, que l’on connaît simplement comme Franckétienne, revient succinctement sur sa carrière, parle de son dernier livre et de l’exposition permanente qui se tient chez lui. Retrouvez ci-dessous une petite entrevue avec cet artiste qui a été sacré « trésor national vivant » depuis 2006, ce grand de la peinture haïtienne, cet auteur prolifique et cet hôte au verbe facile.