Accueil

ÊTRE NÈGRE


Pour Raphaël Confiant

 

Et maintenant

je dis que je suis nègre

non pas noir

non pas homme de couleur

mais nègre du sang pulsant dans mes artères

oh cruauté des cordages

ondulant sous ma peau

maintenant je dis que je suis nègre

de mes cheveux anciennement corbeau de kouli malabar

de mes cheveux anciennement grainés de nomade d'Afrique

de mes cheveux anciennement filasses de breton naufrageur

Maintenant

je dis que je suis nègre

de ma poitrine nourrie

à la rose des vents

de mes pieds encornés

de coupeur de canne

de mes pieds délicats

de danseur mondain

Oh biguines

oh mazouks

oh gavottes

an dro et laridés

valses piquées

et autres menuets

Maintenant

je suis nègre

comme le fou prisonnier du volcan

comme ma parole niée

dans la cire du sceau

comme mon regard perdu

dans l'infini des signes

Maintenant

je suis nègre de la pluie qui s'irrite

de ma complexité

Nègre oh nègre

infiniment divers

claquant le tambour de ma langue

sur le fil acéré de la herse des mots

oh nègre

dont la richesse

ne se classifie pas

José Le Moigne

inédit

Nîmes le 15 septembre 2008


Pages