F. FANON, ÉCRITS SUR L’ALIENATION ET LA LIBERTE (INEDITS)

par Marc Escola (source : Jeff Barda)
F. FANON, ÉCRITS SUR L’ALIENATION ET LA LIBERTE (INEDITS)

    La parution de ces Écrits inédits constitue un véritable événement éditorial,  par le nouveau regard qu’ils vont permettre de porter sur la pensée de Frantz Fanon (1925-1961), autant que par leur portée toujours actuelle, dans le champ psychiatrique comme dans le champ politique.  Écrits psychiatriques et scientifiques, correspondance, deux pièces de théâtre :  ces documents exceptionnels ont bénéficié du remarquable travail de deux grands spécialistes de l’œuvre, Jean Khalfa et Robert Young.

L’œuvre de Frantz Fanon, psychiatre et militant anticolonialiste prématurément disparu en 1961 à l’âge de trente-six ans, a marqué depuis lors des générations d’anticolonialistes, d’activistes des droits civiques et d’intellectuels spécialistes des études postcoloniales. Depuis la publication de ses livres (Peau noire, masques blancs, 1952 ; L’An V de la révolution algérienne, 1959 ; Les Damnés de la terre, 1961), on savait que nombre de ses écrits restaient inédits ou inaccessibles. En particulier ses écrits psychiatriques, dont ceux consacrés à l’« aliénation colonialiste vue au travers des maladies mentales » (selon les mots de l’éditeur François Maspero dans sa préface à Pour la révolution africaine, recueil posthume de Fanon publié en 1964).

Ce matériel constitue le cœur du présent volume de textes inédits, établi et présenté à la suite d’un long et difficile travail de collecte par Jean Khalfa et Robert Young.

Le lecteur y trouvera les articles scientifiques publiés par Fanon, seul ou en collaboration, sa thèse de psychiatrie, ainsi que certains documents annexes et une sélection de textes publiés dans le journal intérieur du pavillon dont Fanon avait la charge à l’Hôpital de Blida-Joinville de 1953 à 1956. On y trouvera également deux de ses pièces de théâtre écrites à Lyon durant ses études de médecine (L’Œil se noie et Les Mains parallèles), la correspondance qui a pu être retrouvée ainsi que certains textes publiés dans El Moudjahid après 1958, non repris dans Pour la révolution africaine. Cet ensemble remarquable est complété par la correspondance qu’avaient échangée François Maspero et l’écrivain Giovanni Pirelli pour un projet de publication des œuvres complètes de Fanon, ainsi que par l’analyse raisonnée de la bibliothèque de ce dernier.

*

On peut lire sur enattendantnadeau.fr un article sur cet ouvrage :

"Docteur Frantz Fanon".

 

 

Jean Khalfa est fellow et senior lecturer en études françaises au Trinity College de l’Université de Cambridge et senior research fellow de la British Academy et du Leverhulme Trust pour ce projet. Membre du comité de rédaction des Temps modernes, dont il a notamment dirigé le numéro spécial consacré à Fanon (n° 635-636, 2006).

Robert J. C. Young est Julius Silver professor en anglais et en littérature comparée à la New York University. Spécialiste de l’histoire coloniale et des questions postcoloniales, il est notamment l’auteur de Postcolonialism. An Historical Introduction (2001), The Idea of English Ethnicity (2008) et Empire, Colony, Postcolony (2015).

Image: 
Post-scriptum: 
Frantz Fanon, Ecrits sur l’aliénation et la liberté (Inédits) Textes inédits réunis, introduits et présentés par Jean Khalfa et Robert. J. C. Young Sciences humaines | La Découverte, 680 pages |ISBN 2707186384 |parution le 29/10/2015

Pages