Accueil
Communiqué de presse

FACE A LA CRISE EN HAÏTI : DÉCLARATION OFFICIELLE DU PARTI OUVRIER SOCIALISTE HAÏTIEN (POS)

Le Bureau politique national du POS apporte son total soutien au peuple haïtien, à la jeunesse, aux organisations démocratiques qui, dans la rue depuis plus d’une semaine manifestent et condamnent la politique de vie chère, de misère, et d’inaction politique du gouvernement Préval-Alexis de même que la présence et l’intervention meurtrière contre le peuple des forces d’occupation de l’ONU dans le pays. Le POS condamne le plus fermement qu’il soit, tout acte barbare quel qu’en soit la nature à l’endroit du peuple haïtien.

Le POS avait déjà signalé à maintes reprises que René PREVAL est arrivé au pouvoir avec les mains vides le 7 février 2007 mais avec par contre la totale complicité des gouvernements des grandes puissances et l’appui des forces armées de l’ONU (MINUSTHA), cela au détriment des intérêts immédiats du peuple haïtien et de sa souveraineté nationale.

Aujourd’hui, le gouvernement Préval-Alexis a donné l’ordre aux forces d’occupation étrangères de tirer sur des milliers de manifestants qui ont faim, qui réclament la baisse des prix des produits de première nécessité, qui réclament de pouvoir simplement manger et tenter de faire vivre leur famille. Les services hospitaliers ont fait état d’au moins 5 morts et de 145 blessés par balles.

Face à la misère, au pillage de notre pays et de ses ressources par les capitalistes, au bradage de notre agriculture et de la production nationale, face à la dislocation de notre pays pour le plus grand profit des multinationales étrangères qui exploitent notre peuple comme un peuple d’esclaves dans les zones franches, face à l’occupation militaire étrangère qui pille, viole et tire sur le peuple, Le POS déclare :

Le peuple haïtien qui s’est libéré de ses chaînes et a fait la révolution en 1804, aujourd’hui n’en peut plus. Notre pays dévasté et meurtri doit être reconstruit, le peuple en a assez de la misère, des violences et de l’occupation.
C’est aux petits paysans, aux chômeurs, aux travailleurs, au peuple tout entier, à se rassembler avec ses organisations et partis, à constituer dans, dans tous les villages et les quartiers tous le pays, des « comités unitaires populaires pour la reconstruction, la souveraineté et la démocratie ».
De tels comités doivent prendre en charge les mesures immédiates de survie économique et sociale que la situation appelle. Ils doivent élire leurs délégués pour préparer l’élection d’une assemblée de députés du peuple, une assemblée nationale et souveraine, responsable devant le seul peuple haïtien.

- Honte à ce gouvernement ! Dehors Préval-Alexis !
- Dehors immédiatement les troupes étrangères de la MINUSTAH qui mitraillent notre peuple
- Assez de pillage, dehors les profiteurs, exploiteurs, corrompus, trafiquants et kidnappeurs
- Non au remboursement de la dette externe aux FMI, à la Banque mondiale et autres bailleurs internationaux
- Retour et reconstitution de la garde républicaine d’Haïti pour rétablir l’ordre et la paix sociale
- Constitution dans tout le pays de « comités unitaires populaires pour la reconstruction, la souveraineté et la démocratie » pour l’élection d’une assemblée constituante nationale et souveraine qui formera un gouvernement populaire au service du seul peuple haïtien.
- Union et aide fraternelle des peuples frères et des organisations ouvrières, populaires et démocratiques de la caraïbe et du continent américain contre les pillages et les traités de « libre commerce », contre les occupations étrangères, pour le droit de nos peuples de la caraïbe et de tous les peuples à disposer d’eux-mêmes
- Liberté, paix et souveraineté immédiate pour le peuple haïtien.
- A bas l’occupation ! Vive la démocratie !

Port au Prince le 11 avril 2008

Pour le Bureau politique national du POS :

Irlande DESROSIERS, Marc Antoine POINSON, Onel MAIGNAN, Lesly POTEAU, Gué MAIGNAN

[Contact : posm@voila.fr->posm@voila.fr]

Pages