Accueil

Fonds européens : la Martinique a toujours été la moins consommatrice

Fonds européens : la Martinique a toujours été la moins consommatrice

   De tout temps et quel que soit le parti au pouvoir à l'ex-Conseil régional ou à la nouvelle Collectivité de Martinique, cette dernière a toujours été le territoire d'outremer à consommer le moins les fonds européens. Cela n'a absolument rien de nouveau !

   On est donc en droit de s'étonner de ces médias qui s'en étonnent aujourd'hui ou feignent de s'en étonner, manière habile d'en faire porter le chapeau à l'actuelle majorité au pouvoir à la CTM et à son président Alfred MARIE-JEANNE. Quant au milieu patronal et béké, qui lui aussi, monte au créneau, il devrait faire montre d'un peu plus de retenue car jusqu'à ce jour les fonds européens que la Martinique a consommés depuis quarante ans n'ont servi qu'à leur remplir les poches tout en enfonçant notre pays dans une irrémédiable dépendance économique. Ils n'ont fait qu'aggraver notre situation d'économie de comptoir.

   Car si les fonds européens abondent effectivement, encore faudrait-il qu'ils soient utilisés à bon escient c'est-à-dire pour financer des projets dont l'objectif premier serait de diminuer notre dépendance envers l'extérieur, de renforcer la production endogène et de nous engager progressivement vers un nouveau modèle économique, loin de l'indécent gaspillage actuel. Or, depuis quarante ans, que l'on nous indique un seul projet en ce sens qui ait germé dans les cerveaux de nos décideurs économiques ou de nos décideurs politiques ? Construire route sur route, échangeur après échangeur ? Bétonner à tout-va nos terres agricoles pour y installer des centres commerciaux dans lesquels 95% des produits viennent de l'extérieur ?  "Relancer la consommation" pour alimenter lesdits centres commerciaux ?

   La consommation ou non des fonds européens est donc un faux problème.

   Barbade, qui fêtera cette année le 52è anniversaire de son indépendance et qui comporte 5% de Blancs créoles (contre seulement 1% en Martinique), ne pleurniche pas après les fonds européens. Certes, elle ne les dédaigne pas, mais les aides affluent de partout : Chine, Inde, Monde arabe etc...sans même parler de l'Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada). Ces informations sont destinées aux Martiniquais qui croient qu'hormis l'Europe, point de salut, et qui sont persuadés qu'une indépendance est forcément de gauche, communiste ou d'extrême-gauche.

   C'est d'ailleurs cette dernière idée qui est le meilleur frein contre toute velléité indépendantiste. Idée complètement absurde car sur la douzaine de pays indépendants que compte notre archipel, un seul est dirigé par la gauche : Cuba... 

Commentaires

Véyative | 06/05/2018 - 12:35 :
Entièrement d'accord! Je trouve les journalistes bien décevants sur ce sujet, aucune recherche en profondeur. Par ailleurs ne faudrait -il pas faire le parallèle avec toutes les affaires de détournement de fonds européens en Martinique? Ceux qui s'apprêtaient à présenter des dossiers ont peut être fait machine arrière.....
Balivot | 07/05/2018 - 18:40 :
Entièrement...pas d'accord! Mais d'accord avec Veyative sur les journalistes, qui une fois de plus ne font de travail sérieux ni bien documentés, à destination du plus grand nombre. Cela permettrait de faire taire les débats contre productifs que l’on voit partout. M. ou Mme l'auteur, je vous propose d'aller vivre à Barbades en tant que Barbadien et pas touriste juché sur dans une tour d'ivoire 4* qui ne permet pas de voir la réalité en face. Votre avis changera surement, à moins que vous ne souhaitiez vous contenter de beaucoup moins, ce qui serait louable. Le pays est parfois pris en exemple à tort, tout comme Cuba (qui est un "modèle" soi-disant, sur certains points). Pour y être allé, je dois dire que le « modèle » m’a paru très vite dépassé. Le PIB par habitant parle de lui-même (Barbades ou Cuba). Après, on peut toujours changer nos modes de vie, c'est sur qu'en vivant plus simplement nous n'aurons plus besoin de fonds européens mais est ce vraiment ce que l'on veut pour les générations futures? Plus d'infrastructures, plus de soins quasi gratuits (sur ça il faut plutôt remercier l’état), plus d'avenir? Alors oui la société de consommation est critiquable mais les fonds européens nous aident bien justement à créer des infrastructures et un environnement décent. TOUS les projets sur l'ile sont financés de près ou de loin par les fonds européens et l'état: aménagements de bourgs, aménagements de bords de mer, routes, station d'épuration, bâtiments publics (CHU par ex.), écoles, collèges, lycées, réseaux d'assainissement, le fameux TCSP aussi etc... Je laisse aux autres (qui n'ont pas le choix malheureusement), l'argent SALE qui provient de Chine par exemple car il cautionne et provient du système le plus polluant du monde, sans droits sociaux pour les travailleurs, véritable dictature moderne et c'est sans compter sur les contreparties comme l'ouverture des ZEE aux chalutiers chinois par ex., qui ravagent les fonds marins. Après concernant les autres fonds c'est discutable aussi, il vaut mieux garder notre indépendance vis à vis de pays comme les états unis ou le canada qui restent malgré tout ce qu'on peut dire, des systèmes ultra libéraux qui ne donnent pas sans rien attendre en retour. L’Europe n’est pas parfaite mais c’est quand même bien mieux que la Chine ou les autres grandes puissances. Enfin, la faible consommation de fonds européens marque en réalité une incompétence de nos dirigeants et un manque de dynamisme flagrant. Ce manque de dynamisme se matérialise par un manque de projets (et un manque d’idées surement) qui pourraient engendrer un bénéfice pour tout le monde. Et les fonds ne sont pas que pour des projets matériels, ils peuvent servir des idées, des associations qui pourraient aller dans le sens de l’ile (écologie par ex. etc…). Le problème c’est qu’une fois de plus on confond tout. J’ai l’impression que des gens se sentent attaqués personnellement lorsqu’on critique la majorité dirigeante actuelle. D’autant plus si la critique vient de l’extérieur ou d’un Béké ! Hors il n’en est rien. Ce n’est pas non plus une critique « personnelle », mais vu la conjoncture nous ne pouvons pas nous permettre de stagner, sans aucune vue sur l’avenir (et pas qu’économiquement, mais socialement aussi). Donc si par l’absence de décisions ou d’actions politiques, nous en pâtissons alors changeons nos dirigeants. Par ex. : nos stations d’épuration sont pour une grosse partie, sous dimensionnées. Les rejets étant réalisés en mer, étant donné qu’elles sont sous dimensionnées, d’énormes quantités de matières polluantes sont déversées dans la mer. Hors une partie de ces polluants se retrouve dans nos eaux de baignade. Pourtant certaines entités qui gèrent les stations sont sous le coup de pénalités pour non-respect des règles environnementales, mais que font elles ? Et bien rien et pourtant avec un peu de dynamisme il suffirait de lancer des projets et de demander des fonds européens pour pouvoir redimensionner nos STEP… Pendant ce temps il ne se passe rien et on mange un peu plus à chaque baignade des résidus de matières fécales dans l’indifférence la plus totale car personne n’en parle et personne ne s’en soucie. Notre problème vient du fait que l’on manque de lucidité. Nos dirigeants sont nuls, au lieu de les protéger et de le prendre sur soi, parce qu’on a voté pour eux par ex., il faudrait plutôt agir et choisir de vrais dirigeants qui agiront pour nous, Martiniquais, et pour la progression de notre ile. Au lieu de cela, on voit quelques rares mouvements de grèves mais servent à rien et qui sont orientés vers de mauvaises causes (ex. grève chez ODYSSI pour protéger des salariés qui ont détourné des fonds publics, on marche sur la tête !!) Enfin, je pense qu’un article serait nécessaire sur la modification de l’octroi de mer lancée par l’actuelle CTM, car là encore nous partons vers une mauvaise direction. Au lieu de modifier le système ou de l’alléger pour créer une économie plus libre, la CTM augmente les octrois sur les intrants MAIS également sur les produits manufacturés sur place. Donc quelqu’un qui assemble 2 pièces A et B ici en Martinique pour en faire une pièce C, avec de la main d’œuvre martiniquaise, va payer une fois un OM sur les intrants A et B, puis une deuxième fois sur l’assemblage des deux pièces. Résultat rapide à comprendre : augmentation des prix. Soit on la répercute sur les usagers (impossible) soit au lieu d’assembler localement ses pièces, on achète une pièce assemblée ailleurs qui coutera surement moins cher et on ne paye la taxe qu’une fois. Ce système en cours d’application va finir de tuer l’économie locale et augmenter encore le chômage. Et quand il n’y aura plus d’économie, on fera quoi ? Comment remplira t on les caisses des collectivités ?

Pages