Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Fritz Manicou, la créature de Julie Frémont-Célimène, Chauvet et leur bande

Raphaël CONFIANT

   Ce serait à mourir de rire si ce n'était pas tragique et ne reflétait pas la dégénérescence mentale d'une pseudo-élite martiniquaise, associée au PPM et qui se croyait au pouvoir pour toujours. Depuis quelques semaines, en effet, le dénommé Julie FREMONT, alias Fred CELIMENE, 7 fois inculpé et placé sous contrôle judiciaire strict (saisie du passeport entre autres), notamment pour "détournements de fonds publics en bande organisée au détriment de l'Union Européenne" et son compère Camille CHAUVETont sorti un nouveau bobard de leur chapeau de mauvais prestidigitateurs : un certain FRITZ MANICOU, sur Facebook, serait en réalité...moi, oui, Raphaël CONFIANT. Ce "fake" grossier n'a évidemment été avalé par personne, sauf par une obèse à la fois de corps et d'esprit, qui s'est empressée de renchérir.

   Oui, un "fake" dont Fred CELIMENE et sa bande, ses métastases au sein de notre université, devrais-je dire, sont coutumiers depuis bientôt 4 ans. Qu'on en juge :
 
   . captures d'écran régulières de mon ordinateur de bureau : chose qui a permis au sieur CHAUVET, à l'époque conseiller régional, de brandir triomphalement en séance plénière un texte dans lequel je demandais à notre communauté universitaire, en particulier aux étudiants, de se mobiliser pour se rendre à l'ex-Région afin d'empêcher que S. LETCHIMY n'accorde une subvention d'1 million d'euros à son ami CELIMENE et au CEREGMIA. Dans la bouche de l'aboyeur du Bord de Canal et du mafieux de Ravine Touza, ça a donné ceci :"Confiant a appelé les étudiants du campus à envahir la Région !". Toujours est-il qu'étudiants, enseignants et personnels administratifs se sont effectivement mobilisés à Plateau Roy et que LETCHIMY a reculé : la subvention n'a pas été votée.
 
   . pénétration par effraction de mes mails : chose qui a permis à Fred CELIMENE de dire que "Confiant a appelé la communauté universitaire à envahir le palais de justice !". Décidément, ces gens-là n'ont que le mot "envahir" à la bouche. C'est sans doute leur inconscient qui parleEn réalité, mon mail piraté par eux visait plus modestement à mobiliser certains collègues enseignants et administratifs ainsi que des étudiants afin d'aller demander des comptes au Procureur de la République dont l'immobilité et le mutisme commençaient à devenir inquiétants. Mobilisation effectuée et réussie avec une trentaine de personnes que le Procureur a reçu sans qu'aucun slogan n'ait été braillé dans le hall du Palais de justice ni qu'aucune violence n'ait été exercée par nous. Résultat : deux jours plus tard, le Procureur ouvrait une enquête judiciaire à propos du CEREGMIA.
 
   . blocage des mes mails adressés à certains amis proches : chose qui a empêché, il y a trois ans, des proches amis de m'accompagner au SRPJ au Lamentin comme ils me l'avaient promis, n'ayant pas reçu confirmation du jour et de l'heure de "l'invasion" (Lool !). J'y suis donc allé tout seul et j'ai exigé d'être reçu alors que le SRPJ ne voulait pas m'entendre, ne m'ayant adressé aucune convocation. J'ai dû insister lourdement pour finalement être reçu par des policiers un peu stupéfaits, habitués qu'ils sont à avoir affaire à des gens qui les fuient comme la peste et qui ont la trouille d'être convoqués par eux. N'ayant rien à cacher, je ne vois pas pourquoi je craindrais le SRPJ ou l'OLAF. Ou n'importe quel autre organisme policier.

 

   Sans compter d'autres manips informatiques pratiquées à mon encontre par les métastases du CEREGMIA au sein de l'Université.  A chaque effraction ou intrusion informatique, j'en informe la gouvernance de l'université et le service informatique, non pas dans l'espoir que cela cesse, mais pour qu'il reste une trace écrite de la manip en question. Donc pour en revenir à ce Fritz MANICOU sur Facebook, je ne le connais évidemment ni d'Eve ni d'Adam et les propos qu'il tient relèvent de l'imagination perverse de ces retraités et révoqués qui tentent par tous les moyens depuis 4 ans de m'abattre en essayant de me discréditer, en me diffamant sans répit, en inscrivant des graffitis mensongers sur tous les murs du campus de Schoelcher, en sabotant mon véhicule sur le parking de ce même camps, en inondant la planète entière de mails ignobles et en me faisant des menaces téléphoniques anonymes. Mieux : en allant pleurer dans les jupes de la police française contre moi, comme le sieur CHAUVET qui a couru se placer sous sa protection (quel grand anticolonialiste !) au motif que je voulais le "tuer" !!!

   Je ne crains ni la franc-maçonnerie ni le PPM ni le PS français. J'ai eu par le passé à affronter des adversaires plus coriaces qu'eux : les Békés qui m'ont intenté deux procès à cause de mes ouvrages "LE NEGRE ET L'AMIRAL" et "LA VIERGE DU GRAND RETOUR" et les sionistes qui ne supportent pas que je défende la Palestine corps et âme. Ils n'ont pas réussi à me faire désarmer, donc les CELIMENE, CHAUVET et autres bouffons me laissent complètement froid.

   Mais inventer un soi-disant Fred MANCICOU qui serait Raphaël CONFIANT est vraiment minable de leur part. Chaque jour, ils descendent d'une marche de plus dans l'ignominie. Respekté fanmi-zot titak si zot pa ni pies respé ba kò-zot !...

Pages