Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

GRANDES MANŒUVRES AU MARIN : LETTRES DE L'ASSAUPAMAR




ASSAUPAMAR

Association agréée pour la protection de l'environnement

PLACE D'ARMES

97232 LAMENTIN - MARTINIQUE

Monsieur le Maire du Marin

Hôtel de ville

97290 – MARIN

Lamentin, le 29 janvier 2008

Objet : Travaux le long de l'Avenue Camille DARSIERES au Marin

P.J. : Photos prises sur le site

L/RAR

Monsieur le Maire,

Nous avons été alertés par des administrés de la commune sur des travaux se déroulant le long de l'Avenue Camille DARSIERES inaugurée récemment, le 08 janvier 2008.

Sur place nous avons constaté :

•  des travaux de remblai tout au long de la voie, du carrefour au bord de mer, et sur

une profondeur d'environ 15 mètres par endroits dans la mangrove;

•  un empierrement entre un canal bétonné et l'avenue

•  des encombrants et autres déchets dont des pneus usagés enterrés sous les remblais ;

•  des arbres dont des arbres fruitiers et des cocotiers arrachés et jetés sur le sol, d'autres enterrés sous les remblais ;

•  un bidon d'huile de vidange ou de carburant abandonné sur le rebord du canal bétonné ;

•  une demi-douzaine de maisons se retrouvant désormais dans une sorte de cuvette avec des dangers d'inondation aggravés, en cas de pluie et de montée des eaux de la mer ;

•  les eaux de la partie nord sont canalisées au bord de l'avenue et orientées sous un pont vers la mangrove en voie de perdition ;

•  la partie sud s'ouvrant sur la mer a été remblayée avec des arbres arrachés (palétuviers pour la plupart) et des déchets divers…

Nous n'avons trouvé sur le site aucun affichage pour informer le public sur les opérations en cours, sur les études qui auraient été réalisées ni sur les autorisations qui auraient été obtenues…

En mairie, le service d'urbanisme nous a renvoyés vers le service technique se trouvant dans les locaux de l'ancienne usine à sucre du marin, pour avoir accès au dossier.

Au service technique, le dit dossier n'a pu être consulté en l'absence du chef de service, en arrêt de maladie, nous a t-on dit.

Je vous demande donc de me communiquer , conformément à la loi, l'ensemble du dossier relatif à cette opération, avec notamment les études réalisées et les autorisations délivrées ainsi que les avis des différents services consultés.

Je vous demande en outre, compte tenu des irrégularités, des atteintes à l'environnement et des risques relevés, de procéder à l'arrêt de cette opération à la fois illégale et dangereuse.

Il s'agit de protéger notre environnement, de préserver notre mangrove et notre biodiversité, ainsi que la sécurité de la population, pour le développement durable et solidaire de la commune et de notre pays.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations d'écologistes martiniquais.

Le Président

Henri LOUIS-REGIS

Autres destinataires  : Préfet de Région – DDE

Copie à  : PNRM - Presse



 

ASSAUPAMAR

Association agréée pour la protection de l'environnement

PLACE D'ARMES

97232 LAMENTIN - MARTINIQUE

Monsieur le Sous-Préfet du Marin

Quartier Morne Désir

97290 – LE MARIN

Lamentin, le 29 janvier 2008

Objet : Travaux au voisinage du Port de Plaisance de la commune

Recours gracieux

P.J. : photos prises sur le site

Monsieur le Sous-Préfet,

Nous avons été alertés à l'ASSAUPAMAR par de nombreux administrés sur des travaux en cours actuellement au voisinage du Port de Plaisance du Marin.

Sur place nous avons constaté :

•  des travaux de réalisation de plate forme à même la mangrove dont la destruction est largement entamée ;

•  des travaux de fouilles, de terrassement et d'aplanissement de terrain ;

•  des traces de brûlis sur le sol, des tas de béton goudronné en attente ;

•  des flaques d'eau, des arbres arrachés, jetés sur le sol ;

•  un comblement en cours du canal en aval du pont situé au niveau des résidences privées de la baie ;

•  un détournement des eaux vers le canal situé plus à l'Est, en face de la cité scolaire ;

•  des engins et camions d'enlèvement et de transport de la terre et autres matériaux de déblais ;

•  un déversement des chargements sur un terrain vague à côté de la gendarmerie du Marin, pour la réalisation d'un parcours de moto-cross, nous dit-on. Aucun affichage ici .

Nous avons pu relever un certain nombre d'informations sur un panneau de chantier posé à proximité du port :

•  Modernisation et extension du port de plaisance du Marin ;

•  PC N° 972 2217 04 BR76 ;

•  Démarrage des travaux : 20/12/2007, pour une durée de 12 mois ;

•  Maître d'ouvrage : SEPP ;

•  Travaux de VRD réalisés par l'entreprise SAMEX.

Cet affichage est incomplet ; absence de mentions obligatoires dont la date du permis de construire .

En mairie, nous avons rencontré le directeur de l'Urbanisme, et le Maire qui était en train de partir. Toutefois, nous n'avons pu avoir accès au dossier. Seules les dates de délivrance et de prorogation d'un permis de construire N° PC 972 217 04 BR 75 nous ont été fournies oralement, en l'absence du responsable du service des archives où se trouverait le dit dossier. S'agit-il du même projet ?

En tout état de cause l'opération en cours pose problème.

Il est question de la poursuite de l'extension du Port de plaisance entamée en 2002. Cette extension avait fait l'objet d'un lourd contentieux devant les tribunaux. Le Conseil d'Etat avait relevé que l'arrêté de permis de construire du 23 décembre 1998, pris pour autoriser les travaux et attaqué par l'ASSAUPAMAR, « était dépourvu de tout caractère exécutoire. » (CE 7 mai 2003, Association pour la Sauvegarde du patrimoine martiniquais, requête N° 251 196).

De plus, la poursuite des travaux en cours a pour effet :

•  la disparition de tout ce qui reste de la mangrove sur le site et de la biodiversité qui y est liée ;

•  l'aggravation de l'envasement et de la dégradation de la baie du Marin dont la mort est annoncée (cf. Etude du Professeur P. SAFFACHE notamment) ;

•  l'aggravation de l'urbanisation abusive et dangereuse du littoral.

Tout cela en application d'un PLU irrégulier et illégal, qui a fait l'objet d'un déféré préfectoral et d'un recours de l'ASSAUPAMAR auprès du Tribunal Administratif de Fort de France.

Je vous demande donc de me communiquer, conformément à la loi :

•  l'ensemble du dossier de cette opération avec :

•  la demande du permis de construire,

•  les avis des différents services,

•  les arrêtés de permis de construire et de prorogation ;

•  la déclaration d'ouverture de chantier…

ainsi que le contrôle de légalité réalisé.

Je vous demande en outre l'annulation des arrêtés de permis de construire et de prorogation accordés ainsi que l'arrêt des travaux en cours, compte tenu des irrégularités, des illégalités et des dangers relevés.

Il en est de la protection de l'environnement, de la préservation de la biodiversité, de la sécurité des personnes et des biens, pour le développement durable et solidaire de notre pays et de la commune du Marin singulièrement.

Veuillez agréer, Monsieur le Sous-Préfet, nos salutations d'écologistes martiniquais.

Le Président

Henri LOUIS-REGIS

Autres destinataires  : Maire du Marin

Copie  : PNRM - Presse


Les deux lettres au format word.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages