Accueil

HAÏTI: UNE ETOILE HAÏTIENNE BRILLE

Carlin MICHEL

{Lauréat du concours organisé par le gouvernement japonais en vue de recruter un boursier haïtien dans le cadre d'un programme d'études supérieures auquel participent des étudiants venus du monde entier, un jeune haïtien de 26 ans brille à « Kobe University » du Japon et refait ainsi l'image d'Haïti par son éclat et son intelligence}.

Il s'appelle Helph Monod Honorat. Il représente dignement Haïti, depuis octobre de l'année dernière, à l'Ecole doctorale d'économie de « Kobe University » du Japon où il fait, à 26 ans seulement , une étude doctorale en « Théories économiques et statistiques » dans le cadre d'un programme international du gouvernement japonais. Après les épreuves des premiers examens, Helph Monod Honorat est imbattable avec une moyenne de 88/100 parmi des dizaines d'étudiants internationaux.

Très brillant, Honorat arrive à faire, après quelques mois, la meilleure présentation orale, en japonais, de son pays devant des écoliers japonais qui ont été fascinés par l'histoire d'Haïti dont ils ont tous entendu parler pour la toute première fois.

Cette bourse octroyée initialement pour le grade de master a été, sur demande du jeune homme, convertie en étude doctorale après l'examen de sa thèse qui lui a permis de décrocher un master en « Analyse et politique économiques approfondies » en Juillet 2008, à l'Université des Antilles-Guyane (UAG), en Martinique, un des départements français d'outre-mer . Après ses brillantes études au Centre technique de planification et d'économie appliquée (CTPEA), Honorat Helph Monod a été dans l'embarras du choix pour poursuivre ses études. Obtenant coup sur coup, après son diplôme d'études supérieures en économie quantitative appliquée au CTPEA en 2006, trois bourses d'études pour l'obtention d'une maîtrise. Il avait le choix de faire sa maîtrise entre la très renommée université française La Sorbonne, l'Université des Antilles-Guyane avec laquelle le CTPEA développe un partenariat et « Kobe University » du Japon.

La bourse de la Martinique qui devait commencer dès le début de 2007 a été profitable pour le jeune Honorat. Pendant une année et demie, il a terminé sa maîtrise et a présenté sa thèse. Comme les bourses française et japonaise ont été presque offertes sur la même période, après maintes analyses, il opte donc pour « Kobe University » du Japon

A noter que « Kobe University » est l'une des plus vieilles et des plus grandes universités nationales au Japon. Son département d'économie figure parmi les plus prestigieux du Japon du fait de son ancienneté et de ses accomplissements exceptionnels dans la recherche théorique, historique, empirique et quantitative. Parmi les anciens étudiants de « Kobe University », on peut citer M. Sosuke Uno, ex-Premier ministre du Japon , Masaya Hanai, ex-P.D.G. de Toyota Motor Corporation, Shinya Yamanaka, chercheur sur l'induction des cellules souches embryonnaires et Nobuo Okishio, élaborateur du célèbre théorème mathématique « Théorème d'Okishio » , utilisé particulièrement en économie.

Entre-temps, il faut mentionner que la majorité des Japonais, même certains de très avisés, ignore l'existence d'Haïti sur la carte du monde. Ceux qui connaissent son existence retiennent plutôt l'image du pays le plus pauvre de l'Amérique, dévasté par la misère et l'insécurité. Honorat dit être fier de montrer une autre image de l'homme haïtien. « A chaque fois que je rencontre des gens qui ont déjà des idées préconçues sur Haïti, je fais le plus d'efforts possibles afin d'afficher un comportement tendant à présenter une toute autre image de mon pays chéri », a indiqué le jeune homme, ajoutant qu'il va tout faire, dans sa sphère d'action, pour re-présenter Haïti. Il se dit d'autant plus content quand il rencontre des gens qui n'ont jamais entendu parler d'Haïti. « A ce moment, mon image est, pour eux, celle de mon pays », s'est-il fièrement réjoui.

Né le 16 juin 1983 à Port-de-Paix, Helph Monod Honorat est l'aîné et l'unique garçon d'une famille de quatre enfants. Il a fait ses études primaires à l'école Baptiste de Poste-Métier, la 8e section communale de Port-de-Paix, et ses études secondaires au Collège notre dame de Lourdes de cette ville. Il a décroché, en 2006, un diplôme d'études supérieures (DES) en économie quantitative appliquée au CTPEA et a fait des études en sciences juridiques à la faculté de droit et des sciences économiques (FDSE). Bénéficiaire d'une bourse d'études en 2007 de l'Université des Antilles-Guyane (UAG) dans le cadre d'un partenariat avec le CTPEA, il a pu décrocher, avant de choisir cette bourse du gouvernement japonais au lieu de celle de La Sorbonne, un master en analyse et politique économiques approfondies en Juillet 2008.

Carlin MICHEL michelcarlin@yahoo.fr

Pages