Accueil

« Halte au gaspillage de fonds publics »

Daniel MARIE-SAINTE

A la veille de la mise en place de la Collectivité Territoriale de Martinique, l’actuel président du conseil régional continue à surcharger la barque régionale de dépenses aussi somptuaires qu’inutiles !

C’est à croire qu’il veut voler au secours des promoteurs de la Tour de la Pointe Simon qui peinent à trouver des clients à loger dans cette tour qu’ils ont osé baptiser du nom de « Lumina ».

L’actuel président de région a décidé de louer plusieurs niveaux de la tour pour y placer des institutions satellites budgétivores qu’il a créées.

C’est ainsi qu’il envisage de loger dans la Tour de la Pointe Simon, moyennant des loyers aux coûts très élevés:

- Le SPL (Société Public Local) « Invest Martinique », chargée de la promotion économique
- Le GIP (Groupement d’Intérêt Public), chargé de gérer les fonds européens
- L’Association Matnik Solid Lab , chargée de suivre le fameux PADM (Plan d’action pour le développement de la Martinique) !

Nous venons d’apprendre qu’il envisage d’y installer également :

- L’EPA-OFE (l’Etablissement Public Administratif) chargé de l’Orientation, la Formation et de l’Emploi . (Cette question est inscrite au prochain conseil d’administration de l’EPA-OFE du 31 août 2015)

- Le CMT (Comité Martiniquais du Tourisme) pour un coût de loyers supérieur à ce qu’il paie actuellement à la Pointe de Jaham ! ( La question du déménagement du CMT est inscrite au prochain conseil d’administration du CMT du 8 septembre 2015) .

C’est pour cela que je reprends à mon compte un propos de « l’APPEL AU PEUPLE MARTINIQUAIS » d’Alfred MARIE-JEANNE :

« C’est la cata. généralisée :
Jamais gabegie n’a été aussi démesurée. »

« …Le vaisseau Martinique est en perdition.
La question du changement s’impose d’elle-même avec acuité. Il faut impérativement un projet alternatif et une nouvelle équipe pour éviter le pire.» (Fin de citations.)

Le 6 décembre 2015 le peuple martiniquais saura faire le ménage !

Le 25 -8-2015
Daniel Marie-Sainte

Commentaires

Daniel Boukman | 26/08/2015 - 16:43 :
Pourquoi à la veille du changement consécutif au vote de décembre (fusion Conseil régional-Conseil général) , pourquoi un telle hâte ? Serait-ce l'application (en l"occurrence sordide ) du proverbe pran douvan avan douvan pran'w ?
Lydie GILBERT | 27/08/2015 - 05:21 :
"La question du changement s'impose d'elle-même avec acuité - Il faut impérativement un projet alternative et une nouvelle équipe pour éviter le pire" - Fin de fin de citations - Quel pire ? Les Martiniquais sont empêtrés jusqu'à la moelle dans le "guêpier français" ! Comment se fait-il qu'aucun politique à fortiori "au sens grec du terme"et de surcroît "indépendantiste", ne dise clairement à la population, qu'elle n'est plus peuple depuis la Loi constitutionnelle 2003-276 du 28 mars 2003, integrant les Martiniquais à l'alinéa 3 de l'article 72 de la constitution de la France - Les Martiniquais sont donc une "population composante du peuple français" selon les dispositions de la Constitution de la République Française ! "Eviter le pire" ? Dites la vérité à la population ! Elle est déjà dans le pire par sa disparition ineluctable programmée - La question du changement s'impose, oui, en sortant définitivement de la France et de ses institutions mortifères et coloniales ! L'idéal doit recouvrer sa preeminence sur la gestion et l'expédition des affaires de la Colonie de Martinique !!!

Pages