Accueil

HALTE AU VIRUS ZIKA

Térèz Léotin

"Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir". Cette citation lapidaire du dalaï lama, nous incite à comprendre que l'on n'est jamais trop petit pour réagir. Nous ne le sommes pas du tout pour nous opposer à l'invasion et aux méfaits du moustique aedes aegypti surtout que celui-ci qui n'a ni foi, ni loi, a un dard vengeur qui peut nous inoculer un virus qui attaque notre organisme et peut arriver à nous tuer.

Nous devons dire Halte aux moustiques. Nous pouvons dire non aux moustiques. Disons NON aux moustiques ! Changeons nos habitudes.

L’aedes aegypti nous agresse et ce n'est pas pour nous faire du bien. Ne lui laissons aucune chance. Ne laissons traîner aucun gîte potentiel, vieux pneus, coques de cocos secs coupés, vase à fleurs, eaux stagnantes, vieilles gouttières. Ne laissons nulle place où la main ne passe et repasse. Le moustique est si costaud, qu'à peine le souvenir de l'épidémie de chikungunya estompé que déjà débarque cette Zika prête à semer sa zizanie dans nos rangs. Soyons les plus forts. Nous pouvons éradiquer cet ennemi.

Il est là cet adversaire qui s'attaque à notre santé, à celle de tout le monde et même à l’équilibre des fœtus qui peuvent être atteints de microcéphalies. En plus la femelle, car c’est elle qui se met à table, pour aspirer notre sang a pour perspective d'obtenir les protéines nécessaires à développer ses œufs avant la ponte. Plus elle nous pique plus elle s’alimente pour pondre, c'est en quelque sorte une action sempiternelle, donc un cercle vicieux qui doit nous amener à être vigilants.

N’attendons pas d’avoir les symptômes, de ressentir des démangeaisons aux yeux, d’avoir des boutons sur le corps, d’être malade, soyons d'abord vigilants. Nous ne pouvons pas aimer les moustiques plus que nous-mêmes en mettant à leur disposition le logement, les vivres et notre santé. Ne nous laissons pas guider par la panique elle est mauvaise conseillère.

Ce moustique mérite de trouver devant lui une population qui refuse d’être son hôte et qui veut éradiquer son virus en évitant de l'aider à se propager.

RÉSISTONS ! Les aedes aegypti ne sont pas invincibles. Ensemble on a toujours été plus combatif. Que chacun s'y mette pour la santé de tous. HALTE AU VIRUS ZIKA.

Térèz Léotin 

Image: 

Pages