Accueil

HILARANTE FIN DE REGNE POUR GEORGE BUSH ET CONDOLEEZZA RICE

Pendant que le reste de la planète a les yeux rivés sur la saga Obama, il s’en passe de drôles à la Maison Blanche selon divers tabloïds américains et sur des milliers de sites et de blogs à travers les Etats-Unis. « Globe », une sorte de « Gala » américain vient d’annoncer que l’épouse du président Laura Bush aurait quitté le domicile conjugal (La Maison Blanche) et se serait installée au Mayflower Hotel à quelques pas de là. Motif : son mari aurait une liaison avec Condoleezza Rice, la Secrétaire d’Etat noire qui ne quitte pas d’une semelle l’ancien alcoolique en fin de parcours. Selon d’autres journaux, Laura Bush attendrait la fin du mandat de George pour faire intervenir ses avocats et l’on annonce déjà qu’elle aurait droit à une indemnité de 20 millions de dollars.

Quant aux blogs américains, ils ne se gênent pas pour rappeler le désormais célèbre lapsus de Condie Rice lors d’un dîner officiel à Washington :

« {As I was telling my husb…As I was telling President Bush…} »
(Comme je disais à mon mar…Comme je disais au Président Bush…)

« Hus… » pou « husband » (et « mar… » pour « mari »). Ils évoquent aussi les très fréquents entretiens, dans le bureau ovale de la Maison Blanche entre le président et sa secrétaire d’Etat alors que les autres membres du gouvernement font le pied de grue dans le couloir. Le même bureau ovale où une certaine Monica Lewinsky faisait jadis des gâteries buccales à un certain Bill Clinton.

Les blogs se déchaînent multipliant les fausses vidéos du couple Bush-Rice, les photos-montage les montrant au lit en train de regarder la télé. Des journalistes d’investigation, du coup, se mettent à réexaminer à la loupe les rapports entre les deux personnages au cours des quatre ans écoulés et découvrent des faits troublants. Comme toutes les fois ou G. Bush est partie en voyage officiell à l’étranger sans Laura Bush, mais avec…Condie.

{{Alors info ou intox ?}}

Impossible de répondre à cette question qui, une fois n’est pas coutume, rend un peu plus sympathique le showbusiness politique américain. Comme à l’époque, Monica avait su rendre Bill sympathique un temps. En tout cas, la Maison Blanche n’a pas démenti tout ce flot de rumeurs et tout le monde, aux Etats-Unis, attend la fin du mandat de Bush.

Ce sera alors l’heure de vérité pour George, Laura et Condie. Un sacré sujet de film pour les studios d’Hollywood…

Pages