Accueil

Il faut revenir à la rentrée scolaire et universitaire le 1er octobre

Il faut revenir à la rentrée scolaire et universitaire le 1er octobre

   Au lieu de se donner grotesquement en spectacle devant le Papa Blanc comme ils l'ont fait hier, lors de la visite du président Emmanuel MACRON dans notre REGION (et non "notre PAYS" car un pays, ça siège à l'ONU), nos chers (es) députés et sénateurs feraient mieux de réfléchir à des solutions concrètes pour les problèmes concrets qui se posent au Martiniquais. Surtout ceux de condition modeste.

   En effet, depuis début septembre, les alertes cycloniques n'ont pas cessé et même si elles ne se sont pas concrétisées, elles ont gravement perturbé la rentrée scolaire et universitaire en Martinique. Le Préfet, par mesure de précaution, a fait fermer à diverses reprises les écoles et ce sont autant de jours de perdus pour les élèves (et les étudiants). S'agissant des rejetons de familles aisées, ce n'est pas trop grave car ils sont suivis à la maison ou leurs familles leur paient des cours particuliers.

   Mais qui des enfants du peuple ?

   Que faire alors ? Simple : nos députés et sénateurs pourraient demander le rétablissement de la rentrée scolaire au 1er octobre (avec une fin des cours plus tardive en juillet). Tous ceux qui ont plus de 45 ans se souviennent des rentrées à cette date c'est-à-dire après le terrible mois de septembre qu'Aimé CESAIRE qualifiait dans un poème d'"accoucheur de cyclones". Ce ne sera pas possible, diront certains, oubliant que lorsqu'on avait voulu nous appliquer l'heure d'hiver et d'été de l'Hexagone, la chose avait duré à peine une semaine et qu'on était vite revenus à notre heure tropicale tellement cela avait provoqué des situations ubuesques.

   Si donc on a pu revenir sr l'heure, on peut parfaitement revenir sur la date de la rentrée. Pour le plus grand bien des enfants du peuple. Mais ces derniers intéressent-ils nos députés et sénateurs à 7.000 euros de salaire mensuel ? On est en droit d'en douter

Pages