Accueil

INSTALLATION DE L’ACADÉMIE CRÉOLE LE 28 JUILLET

Le conseil des académiciennes et académiciens de la langue Créole doit être installé le mardi 28 octobre 2014, lors de la journée internationale de la langue Créole, fait savoir à AlterPresse le vice-recteur de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh), Fritz Deshommes.

« Le comité [pour l’établissement de l’Académie du Créole haïtien] a déjà fait deux ou trois réunions, et mis sur pied le processus de sélection des académiciennes / académiciens. Ils ont publié la liste des pièces que les candidates et candidats doivent remplir. La date-limite, pour la présentation des candidatures, est le samedi 16 août 2014 », explique Deshommes. Deux étapes ont été franchies pour la mise en place de ce conseil. La loi sur l’académie de la langue Créole prévoit les conditions, critères et procédures pour l’intégration des académiciennes et académiciens de la langue. En termes de procédure, la loi indique deux étapes, pour désigner les académiciennes et académiciens. La première étape concerne des institutions dans le pays, travaillant sur la langue Créole et en Créole. Ce sont ces institutions qui enverront des candidates et candidats pour devenir des membres de l’académie. Les sept institutions faisant partie de ce comité d’initiative pour l’académie de la langue sont : le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh), le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), le Ministère de la culture, le journal Bon Nouvèl, la Faculté de linguistique appliquée (Fla) de l’Ueh, la Confédération nationale des vodouisantes et vodouisants haïtiens (Knva en Créole) et la Société d’animation et de communication sociales (Saks, en Créole). « Ce sont ces 7 institutions qui, en dernière instance, choisiront les membres de l’académie, sur la base de la liste de propositions que les institutions de base auront envoyées », précise le vice-recteur à la recherche Fritz Deshommes. Docteure Chantal Noel représente l’Ueh, Emmelie Prophète le ministère de la culture, Junior Fils la Fla, le père Elie Plancher le journal Bon Nouvèl, Eddy Lubin (ancien ministre de la culture) la Confédération nationale des vodouisants haïtiens (Knva en Créole) , et Sony Estéus représente Saks. Le représentant du Menfp n’est pas encore connu. Les pièces requises pour les candidatures sont l’originale et la copie de l’extrait d’archives de la candidate ou du candidat, la matricule fiscale, une pièce d’identité, soit une carte d’identification nationale (Cin), un passeport valide ou la licence, et deux photos d’identité. « Il faut que la candidate ou le candidat écrive une lettre de motivation en Créole pour expliquer comment elle / il comprend le travail de l’académie, sa présence et sa vision de l’académie Créole, les productions de la personne sur la langue Créole, les diplômes et les attestations, suivies d’un certificat de bonne vie et mœurs, et de son curriculum vitae. Tout ceci accompagné de la lettre de motivation de l’institution qui recommande cette personne », insiste Fritz Deshommes. L’article 21 de la loi exige qu’il y ait un nombre de 33 académiciennes et académiciens, et 55 maximum. Mais, dans la première cohorte, le comité choisira 33 académicienes et académiciens. Pour remplacer ou compléter l’académie jusqu’à 55 membres, c’est le conseil de l’académie qui décidera. Par ailleurs, le comité a établi un budget, qui a été transmis au bureau du premier ministre et au ministère de l’économie et des finances. Le comité a demandé un montant de 75 millions de gourdes (US $ 1.00 = 46.00 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourd’hui). Cependant, dans le projet de budget 2014-2015, soumis à l’appréciation des parlementaires, seulement 15 millions de gourdes figurent pour l’académie de la langue Créole. Des démarches sont en cours pour avoir beaucoup plus que les 15 millions de gourdes promises, un montant qui ne pourrait pas leur permettre de faire grand chose, annonce Deshommes. Le vice-recteur de l’Ueh se réjouit du fait que, pour la première fois dans le budget du pays, il y a une partie rédigée en Créole. La loi sur l’Académie de la langue Créole été publiée dans le journal officiel du pays, Le Moniteur, numéro 65, le 7 avril 2014, soit un an après le vote du parlement. [jep kft rc apr 09/07/2014 17:00]

Pages