Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

JOINVILLE POMARE VEUT METTRE EN PLACE UN SENAT COUTUMIER

www.ladepeche.pf/

C’est lors d'un rassemblement public prévu samedi (9 heures, salle de Afareaitu à Moorea) que Joinville Pomare va annoncer la mise en place d'un sénat coutumier. Seize membres composeront ce sénat coutumier qui sera appelé le Pare Mata (phare en tahitien). “Ce n'est pas avec un toilettage du statut que nous pourrons régler les soucis quotidiens des Polynésiens (il fait référence à la mission de Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois à l'Assemblée, actuellement en Polynésie). Notre droit en tant que peuple autochtone n'est pas reconnu. À un moment donné, il faut prendre le taureau par les cornes”, explique Joinville Pomare, qui préside déjà le conseil coutumier autochtone, de l'organisation des revendications autochtones. 

Les problèmes de terre étant au cœur de sa réflexion, le sénat coutumier devra trouver des solutions.

 Lors de l'audience solennelle de rentrée du tribunal, le premier président de la cour d’appel de Papeete a annoncé la mise en place, au second semestre 2015, du tribunal foncier de Polynésie française. Deux magistrats sont attendus en renfort pour traiter les affaires de terre.

 “C'est la continuité du colonialisme, coupe Joinville Pomare. On ne peut plus croire un État qui sera juge et partie. Rien ne changera.” Pour lui, c'est aux “autochtones” de trouver les solutions.

 Il espère la reconnaissance du sénat coutumier auprès de la population en multipliant les réunions dans les îles et les districts où il compte “dénoncer les carences de l'État et des tribunaux”.

 Pour celle de l'État et du Pays, Joinville Pomare a signé un courrier, déjà envoyé aux différentes autorités qui n'ont, jusqu'à aujourd'hui, pas réagi. Reprenant l'histoire de la Polynésie à travers les différents traités signés entre l'État et le Pays, il rappelle que “la souveraineté du peuple est réelle”.

 Le sénat coutumier aura aussi pour objectif d'accomplir “un devoir de mémoire”. Le Pare Mata devra être capable de “s'approprier son histoire et l'écrire selon sa vision propre et selon la vérité”.

 Pour Joinville Pomare, tout le travail fait sur l'histoire de Tahiti et des îles est “l'œuvre de colons, d'universitaires et autres historiens, dont la motivation est tout simplement commerciale”. “Les maohi veulent légitimement se réapproprier leur destin. C'est l'objectif premier du sénat coutumier maohi.”

 Ce genre d'organisation existe déjà en Nouvelle-Calédonie. Sur le Caillou, le Sénat coutumier est l’assemblée des différents conseils coutumiers du pays kanak. Il est saisi des projets et propositions de loi du pays ou de délibération relatifs à l’identité kanak. K

 

L.R.

 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages