Accueil

"Josette Manin "pestiférée en Guadeloupe" (in France-Antilles)

"Josette Manin "pestiférée en Guadeloupe" (in France-Antilles)

   Le quotidien "FRANCE-ANTILES", dans ses éditions de la Martinique et de la Guadeloupe, vient de publier un article retentissant intitulé : "Josette MANIN pestiférée en Guadeloupe". Dans cet article, on apprend un certain nombre de choses qui, espérons-le !, feront réfléchir les élus politiques martiniquais au comportement Bisounours sur ce dossier qui pourtant met en jeu environ 5.000 étudiants martiniquais. 

  Que lisons-nous, en effet, dans l'article en question ? Ceci :
  
   . "Je suis en colère !", c'est avec ces mots que la députée de la Martinique, Josette MANIN a fait son entrée à la réunion de la délégation  outremer de l'Assemblée nationale, alors qu'elle devait présenter avec ses co-rapporteurs, son rapport sur les discriminations en Outremer.
 
   . "Pour le coup, c'est elle qui s'est sentie discriminée", continue FRANCE-ANTILLES qui précise qu'"un courrier au président de la République, un autre au président de l'Assemblée nationale ont été écrits par des élus de Guadeloupe et des membres guadeloupéens du conseil d'administration de l'Université des Antilles pour demander que Josette Manin soit exclue de cette délégation alors même qu'elle s'apprêtait à se rendre en Guadeloupe avec sa co-rapporteure."
 
   . La députée MANIN annonce alors sa démission de ladite commission chargée d'évaluer l'application de la loi qui a créé l'Université des Antilles en 2015.
 
   . Le député Olivier SERVA, président de la délégation outremer de l'Assemblée nationale, regrette cette démission. Et FRANCE-ANTILLES de continuer ainsi : "Sil a été rassuré par mesdames HERIN et MANIN sur l'objet précis de leur mission, s'il a pu en informer le président de l'Université des Antilles et les membres de son conseil d'administration, ces derniers ont confirmé leur refus de recevoir la députée MANIN."
 
   Un peu plus haut dans l'article, le même député SERVA avait déclaré que la mission HERIN/MANIN "tombait mal" car "dans un contexte où il y a des interrogations entre la Guadeloupe et la Martinique sur la répartition des moyens au sein de l'Université des Antilles. Quelqu'un a fait l'amalgame entre cette mission et ce contexte...".
   Monsieur SERVA croit-il sérieusement qu'une délégation de l'Assemblée nationale se serait déplacée UNIQUEMENT pour examiner la répartition des moyens entre les pôles de l'une des plus petites (en nombre d'étudiants) universités de France et de Navarre ? 7.000kms d'Atlantique donc pour vérifier que l'argent du Papa Blanc a été équitablement partagé entre ses enfants ?  T'es sérieux là, SERVA ? Non, mon vieux, cette mission avait pour but d'évaluer l'application de la loi de 2015 qui a créé l'Université des Antilles puisqu'on est en 2019. Toutes les politiques publiques font l'objet d'évaluation et cela chaque année ou tous les deux ans. Rien que de très normal ! Or, dans le cas de l'Université des Antilles, l'évaluation vient 4 ans après et malgré cela, une fin de non-recevoir a été opposée à MANIN !!!
   Sinon, c'est qui ce "quelqu'un" qui aurait fait "un amalgame" ? Son nom, stp !...  
Image: 

Pages