Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

JUSTICE SOUS LES COCOTIERS : PRESOMPTION D'INNOCENCE OU EXEMPTION DE CULPABILITE ?

Raphaël CONFIANT
JUSTICE SOUS LES COCOTIERS : PRESOMPTION D'INNOCENCE OU EXEMPTION DE CULPABILITE ?

   En voilà deux expressions, "présomption d'innocence" et "exemption de culpabilité', que bon nombre de Martiniquais ne connaissent pas ou ne comprennent pas.

   Allons-y pour une petite explication de texte alors !

   D'abord, la première notion : "présomption d'innocence". Elle existe dans toutes les justices de par le monde, sauf dans les dictatures, et signifie très simplement : tant que quelqu'un n'a pas été jugé coupable d'un délit, il est considéré comme innocent. Il s'agit là d'un principe tout à fait sain qui vise à protéger les droits de chaque citoyen puisqu'il peut arriver que ledit citoyen soit mis en cause à tort. La présomption d'innocence est donc un principe fort qui doit être défendu par tous les moyens. 

    La deuxième expression, "exemption d'innocence", n'existe dans aucun Code pénal à travers le monde ! Elle a été inventée par la justice-sous-les cocotiers exerçant en Martinique depuis un demi-siècle et perdure jusqu'à aujourd'hui. En quoi consiste-t-elle ? Très simple : dans un premier temps, à multiplier les manoeuvres dilatoires pour ne jamais traduire les présumés innocents" à la barre du tribunal en dépit d'une foultitude d'enquêtes émanant d'institutions étatiques (Cour des Comptes, Sénat etc.) et policières (SRPJ, OLAF dit "FBI européen" etc.), et, dans un deuxième temps, à délocaliser l'affaire qui les concerne au Tribunal de Paris où cette dernière se voit enterrée. Définitivement enterrée. 

   Du coup, puisque les "présumés innocents" n'ont jamais été jugés, ils deviennent de facto des innocents ! Ils sont dès lors "exemptés de culpabilité" un peu comme autre fois, quand le service militaire était obligatoire, certains jeunes appelés se retrouvaient exemptés pour des problèmes de santé le plus souvent. C'est ce qui s'est passé pour le scandale du CREDIT MARTINIQUAIS, pour celui du CHLORDECONE, pour celui du CEREGMIA, pour celui de la SODEM et tant d'autres. Car enfin, si vous ne jugez jamais quelqu'un, au bout de quelques années, vous en faites forcément un "innocent" puisqu'aucune condamnation ne pèse sur lui. 

   Est-ce que cela empêche cette justice-sous-les-cocotiers de dormir ? A-t-elle honte de voir que dans l'Hexagone même un Alain Carignon ou un Bernard Tapie, anciens ministres, peuvent faire un tour en prison alors qu'en Martinique, elle "exempte" de "présumés innocents" en ne les jugeant jamais ? Est-elle gênée aux entournures devant ce qui est une entorse grave non seulement au Droit français mais au Droit de tous les pays du monde qui se réclament de la "démocratie" ? 

   En Martinique, il y a pourtant des sites-Internet, dont l'un à l'intitulé simiesque, qui "soutirent" (au sens créole du terme) ce qui n'est qu'une "vakabonnajri" en écrivant que MONTRAY KREYOL et moi-même avons été deux fois condamnés "en diffamation". Or, ce terme ne figure dans aucun des jugements ayant fait suite aux plaintes déposées par F. CELIMENE et K. LOGOSSAH, respectivement directeur et directeur-adjoint de l'ex-CEREGMIA, ce groupe de recherches en économie de l'Université des Antilles qui est sous le coup d'une procédure pénale délocalisée à cause de la disparition de 12 millions d'euros de fonds européens. Ce qui figure and ces deux jugements est : "atteinte à la présomption d'innocence". Révoqués à vie de la fonction publique (sanction administrative), ces personnes sont "présumées innocentes" par que la justice, au bout de 5 longues années d'enquêtes, n'a toujours pas jugé bon de les juger (et donc de leur infliger une sanction pénale). Voilà tout ! Conclusion : ce blog simiesque soutient la délinquance en col blanc parce qu'elle émane de...Noirs. Ce serait risible si ça ne puait pas la complicité maçonnique.

   Donc, non, cette justice-sous-les-cocotiers n'est pas gênée du tout. Elle est même tranquille. Tout ce qu'il y a de plus tranquille. Sauf que ça commence à en faire beaucoup de noix (CREDIT MARTINIQUAIS, CHLORDECONE, CEREGMIA etc.) qui grossissent dans le cocotier et qu'un beau jour, inévitablement, tout passifs qu'ils se soient montrés jusqu'à présent, les Martiniquais finiront par le secouer...

   (NB. Avis aux petits voleurs de mobylette, vendeurs de 10g de cannabis, bagarreurs en état d'ivresse et autres chapardeurs de cabris, l'exemption d'innocence, c'est pas pour vous ! Elle ne vous concerne pas. Pour vous, c'est direction Ducos ! )

Image: 

Pages