Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

La construction d'une scène littéraire antillaise. Médiations et réappropriations

Anna Lesne / Revue "Ethnologie française" (2014)
La construction d'une scène littéraire antillaise. Médiations et réappropriations

« La littérature antillaise n’existe pas encore » affirment à la fin des années 1980 les trois auteurs martiniquais de l’Éloge de la créolité. « Nous sommes encore dans un état de prélittérature : celui d’une production écrite sans audience chez elle, méconnaissant l’interaction auteurs lecteurs où s’élabore une littérature » [Chamoiseau, Confiant, Bernabé, 1989 : 14]. Cette affirmation, pour provocatrice, contestable et contestée qu’elle soit apparue, compte tenu de l’évidente valeur littéraire de leurs prédécesseurs et de la sophistication de leurs propres œuvres, constitue un point de départ utile dans l’analyse des efforts engagés par les écrivains antillais pour être lus ou entendus en Martinique et en Guadeloupe. Suivre les écrivains sur ce terrain, observer la façon dont ils ont provoqué cette « interaction auteurs lecteurs », analyser la mise en place d’une « scène littéraire » antillaise et la façon dont la médiation des œuvres a joué dans des processus d’identification collective : cette ethnographie de la vie littéraire a été au cœur d’un travail de terrain réalisé entre 2005 et 2007 en Martinique et en Guadeloupe [Lesne, 2011], à une époque où les formes et les lieux de la sociabilité littéraire connaissaient une nouvelle évolution.

Lien de téléchargement: 
Document: 

Pages